Ecomnews - Adds
Grasse : Le groupe Arthes, spécialiste du parfum se lance dans la production de gel hydroalcoolique
Par Sanya Maignal publié le 31 MARS 2020 à 09:20
L'entreprise grassoise qui depuis plus de quarante ans produit des parfums et produits cosmétiques adapte son activité et se lance dans la production du gel hydroalcoolique. Pour les dirigeants, la solidarité passe avant toute chose.

Producteur de parfums et de produits cosmétiques jusqu'au produits mass-market depuis 1978, le Groupe Arthes réoriente sa production dès l'annonce du confinement le 13 mars dernier.

« Nous nous sommes mobilisés immédiatement pour mettre les barrières sanitaires pour pouvoir continuer notre activité et sauver notre activité, explique Alexis Giry, directeur administratif et financier. Ensuite, nous avons tout de suite réfléchi à ce qu'il fallait faire afin d'être utiles en ce temps de crise sanitaire et économique ».

Solidaire, le groupe a dès la première semaine offert à l'hôpital de Grasse 24 litres de gel hydroalcoolique, 5000 charlottes, 200 tabliers en plastique, 800 masques, 24 litres de produit désinfectant pour surfaces et 20 paires de gants plastiques longues manches...

Pas de temps à perdre

Sollicitée par le Maire de Grasse Jérôme Viaud et Jean-Pascal Decroix, Président du Club des entreprises des Bois de Grasse, l'équipe a dans les plus brefs délais sourcé les fournisseurs, trouvé la matière première et aidée par le pharmacien de l'hôpital de Grasse, élaboré la formule et lancé dès le 26 mars sa production du gel hydroalcoolique aux normes OMS !

« Cette réorientation de l'activité est la fierté de l'entreprise et des salariés. Cela faisait quelques semaines que nos équipes travaillaient sur un nouveau gel nettoyant mains, il fallait juste aller plus loin, ce qu'on a fait et on a été parmi les premiers à se lancer dessus », précise Alexis Giry.

?id=sTOtL9lGZT6MKljdp9wPOvmhSdUH63Rg

Jusqu'à 40 000 flacons de gel hydroalcoolique par jour

« On a dû s'adapter à une nouvelle formulation selon les deux décrets » explique Gaël Boillet, directeur de site. Accompagné par le service pharmaceutique de l’hôpital de Grasse, le Groupe Arthes s'est mis en conformité avec la réglementation sanitaire de l'OMS.

« Deux lignes de parfumerie et une de cosmétique, déjà naturellement adaptées à 95 % pour la production du gel hydroalcoolique, ont été mises en conformité par rapport aux produits corrosifs ce qui nous permet aujourd’hui de sortir 1200 flacons par heure soit 30 à 40 mille flacons par jour », explique Gaël Boillet.

Les flacons sont de 500, 200 et 100 ml. Le carnet de commandes est plein. La trentaine de clients d'Arthes sont l'Hôpital de Grasse et d'autres hôpitaux du département, les EHPAD du département et les établissements sanitaires des Bouches-du Rhône.

La priorité est donnée aux établissements et personnels soignants qui peuvent passer leurs commandes à cette adresse.

Solidarité et maintien de l'emploi avant toute chose

La qualité made in Grasse et made in France est la priorité de ce groupe dont le chiffre d'affaires est de 20 millions d'euros, exportant dans 130 pays du monde.

Les 140 salariés – dont une partie, malgré la réorientation de l'activité a été mise au chômage technique – travaillent sur des parfums et produits cosmétiques : quatre marques plus une activité marque de distributeur private label. Le groupe sort tous les ans 15 nouveaux produits (parfum et large gamme de produits cosmétiques).

Aujourd'hui, le business model évolue de semaine en semaine. « La solidarité, l'utilité et le maintien de l'emploi sont prioritaires, précise Alexis Giry, les questions de marges et rentabilité passent au second plan. »

Comme toutes les entreprises de France, les finances et les questions du maintien de l'activité, les questions de la crise économique, seront à l'ordre du jour après la crise sanitaire.

Ecomnews - Adds