Ecomnews - Adds
CCI Nice Côte d'Azur : 10 enjeux et 50 propositions pour soutenir la filière immobilier
Par Sanya Maignal publié le 20 SEPT 2021 à 09:33
Depuis 2003, la CCI Nice Côte d'Azur s'engage dans une démarche en faveur du logement des actifs, facteur clé de l'attractivité du territoire. Elle soutient activement la filière immobilier qui représente 11% du PIB et génère deux emplois par logement construit. Cette année la CCI lance un manifeste de la filière avec 10 enjeux et 50 propositions pour un territoire intelligent et durable.

Crise sanitaire, maux structurels, problématique foncière, délais administratifs, recours et contraintes réglementaires mettent à mal la filière immobilier et accentuent le déficit de production de logements.

L'ensemble de la chaîne du logement est donc plus que jamais mobilisée face à une situation tendue aussi bien structurellement que conjoncturellement: le foncier se fait de plus en plus rare, le déficit de l'offre s'aggrave, le niveau des ventes est le plus bas depuis dix ans, la contraction des autorisations de construire est forte sans oublier de nombreuses contraintes réglementaires.

?id=nhetQjAyQoIoG0nMWFwBSQ2e4u4Oyx4X

?id=3Ycrv8GBqTqjRB5Emwu5TXiUF91Lyyrx

Les enjeux et les propositions

Afin d'instaurer un dialogue constructif avec les pouvoirs publics et les collectivités territoriales, le manifeste rédigé par les professionnels regroupe 50 propositions autour de 10 enjeux majeurs pour un territoire intelligent et durable.

Ce document est le résultat des réflexions et propositions des différentes familles professionnelles et de 20 personnalités de l'acte de bâtir.

- L’enjeu numéro un : lutter contre la rareté et le coût du foncier.

Autour de ce premier enjeux, les professionnels proposent entre autres la libération du foncier, la mise en cohérence de la fiscalité du foncier, un urbanisme de projets...

- Un aménagement équilibré du territoire est le deuxième enjeu , par exemple, la création d’une agence d'urbanisme et un observatoire du foncier. On attend des collectivités une stratégie foncière claire, des obligations de logement social adaptées...

- Contracter les délais en accélérant, entre autres, le processus de mise en place de dématérialisation des permis de construire, en luttant contre les recours abusifs ou encore en accélérant les autorisations préfectorales pour le logement social.

- Optimiser les prix de sortie des logements avec une production plus importante pour faire baisser les prix et en maîtrisant le prix de revient en maîtrisant le prix du foncier, ou encore par exemple en fixant à l’avance le prix du foncier .

- Pour améliorer l'organisation et éviter les retards sur les chantiers, parmi les propositions seraient l’optimisation de toutes les phases préparatoires aux projets et l’intégration plus importante de la digitalisation ?

- Financer le logement est l’enjeu autour duquel les professionnels proposent entre autres de rattacher le financement aux biens et non aux personnes et une meilleure utilisation des outils mis en place par la loi ALUR...

- Avoir une fiscalité moins pesante est un enjeu important, les solutions proposées sont : moins peser sur le foncier, appliquer une TVA à 10 % pour tous les programmes de logements intermédiaires, fixer rapidement le niveau de performance/ qualité requis pour le Pinel, sur le marché des ventes en bloc, faire compenser par l’Etat l’exonération temporaire de taxes foncières, remettre à plat l’ensemble de la fiscalité.

- Un parc de logements moins énergivores (Procéder à un examen attentif des hypothèses techniques sur le confort d’été, encourager la production locale et la consommation d’énergies renouvelables, entre autres...)

- Favoriser l'économie circulaire et optimiser le recyclage des déchets de chantiers avec des matériaux biosourcés dans la construction, une véritable filière bois énergie, en encourageant la production locale et la consommation de l’énergie renouvelable issue de nos déchets ou encore en résolvant le problème des déchets de chantier...

- Digitaliser la filière. Concernant cet ultime enjeu, les professionnels proposent entre autres l’accélération du chantier de la digitalisation, l’usage du BIM par toute la filière, l'intégration des nouvelles technologies pour rendre les logements intelligents et le soutien aux projets issus de la filière Smart Grids azuréenne .

?id=iQl2jUEsKrwuklnDErc0ymOngywnEhF6

Ecomnews - Adds