Ecomnews - Adds
Escapade insolite sur la Garonne. Partez à sa découverte !
Par Charline Poullain publié le 06 OCT 2020 à 09:19
L’idée de Haute-Garonne Tourisme est de se laisser porter sur les flots, de suivre le fleuve, véritable colonne vertébrale du département. Pour découvrir une autre Garonne, insolite. Tour à tour calme et impétueuse. Avec de petits coins de paradis. Ce périple débute au pied des Pyrénées et prend fin à Grenade-sur-Garonne.

« L’âme de ce département, c’est bien la Garonne qui le structure », clame Didier Cujives, président du Comité départemental du tourisme de Haute-Garonne.

Aussi ce périple débute-t-il au pied des Pyrénées et ne prend fin qu’au nord du territoire, à Grenade-sur-Garonne. « Il faut se réapproprier le fleuve, poursuit le président. Cette Garonne impétueuse aux portes des Pyrénées, puis très calme autour de Cazères ou bien encore unique au parc de la Confluence ».

La mise à l’eau a lieu près de Saint-Béat dans le Comminges. Les choses sérieuses commencent quand il faut passer la combinaison complète en néoprène.

L’équipe de H2OVives invite à une sortie en rafting adaptée pour les familles. Les débuts sont tranquilles, voire bucoliques, les embarcations glissant au milieu de la verdure. Théo Laudrin, le guide, en profite pour montrer et nommer quelques oiseaux.

Arrivent les premiers rapides… La consigne est claire : « Vous continuez à pagayer et quand je crie Banzai, vous vous accroupissez dans le raft et levez les pagaies ». S’en suivent plusieurs Banzai retentissants sur le trajet.

?id=Qd93C5XkcKOBx6j0CsGJc88S05lwTbvO

La Maison Garonne à Cazères

Pour comprendre le fleuve et son histoire, rien de mieux que de poursuivre par une visite à la Maison Garonne à Cazères. Y arriver sur l’eau, au soleil couchant, est de toute beauté. Le fleuve et le ciel prennent des teintes bleu foncé. Les participants sont unanimes : « Ça a un petit air d’Amazonie! ».

Juste à côté du pont, dans une ancienne scierie qui fut aussi un hangar à bateaux, le lieu propose depuis l’an dernier une exposition permanente sur dame Garonne. Sur ses crues légendaires, ses ouvrages hydroélectriques, son rôle commercial de tous temps et la préservation de sa biodiversité, bien plus récente. Des expos temporaires, ateliers et conférences complètent la programmation.

Une nuit suspendue près de l’eau

La base nautique de Cazères offre une traversée jusqu’à l’autre rive, où sont installés les hébergements insolites des Robinsonades: deux cocons suspendus au bord de l’eau et deux cabanes dans les arbres, dont une traversée par le tronc d’un superbe chêne. Un gîte offre aussi des chambres plus traditionnelles.

?id=w6JuHOW4XmnnJughOEMJrRQAwQiw3li8

Kayak à la Confluence

Cette journée commence par un rendez-vous chemin de la Drague à Portet-sur-Garonne. Un autre monde s’ouvre, insoupçonnable derrière les axes routiers et la zone commerciale. Voici la réserve naturelle régionale Garonne-Ariège, qui s’étend sur près de 600 ha et 20 km de long, abritant plus de 600 espèces animales et 500 végétales.

En kayak biplace, la descente est douce, en compagnie de Rachel Lacaze, éco-garde, et de Ludovic Daviau, de l’agence de loisirs Granhota. Libre à chacun de sauter en plein courant pour quelques sensations de canyoning !

Lorsque l’Ariège finit par se jeter dans la Garonne, à la zone dite de la Confluence, le fleuve gagne en majesté. Il met désormais le cap sur Toulouse.

Du paddle sous le pont Neuf à Toulouse

Se retrouver sur un paddle géant sous le pont Neuf à Toulouse est un privilège rare. Le départ se prend sur l’île du Ramier jusqu’au pont Saint Pierre, en admirant la Daurade, le quai Viguerie et le Dôme de la Grave.

Mais il faut garder des forces pour le dernier jour, car il reste un peu plus de 14km à la force de la pagaie de Cagnac à Grenade-sur-Garonne. Un tronçon inattendu. A mesure que les embarcations passent les ponts, les passerelles et les plans d’eau, les oiseaux s’envolent devant elles au ras de l’eau. A moins que ce ne soit un héron cendré qui s’élance depuis la cime d’un peuplier.

Un final très rock'n'roll

Soudain Francis Sanchez, de Canoë 31, arrête tout le monde… 200m plus bas est le Rock'n'roll. C’est le surnom qu’il donne à des rapides. Il y a même une statistique imparable (et vérifiée) : un bateau sur deux passe sans encombre… Francis va se positionner en aval pour guider les embarcations. Une fois tout le monde arrivé à bon port, le périple prend fin à Grenade.

?id=AfhcanEAxgx4t7BP5nTKcjYaifVY3SWP

© Charline Poullain

Ecomnews - Adds