Ecomnews - Adds
Le Grand Prix de Formule 1 rapporterait 90 millions d'€ à Monaco !
Par Olivia Oreggia publié le 24 MAI 2018 à 12:00
Le 27 mai, se déroulera le 96e Grand Prix de Monaco. Un événement majeur pour tous les passionnés de F1, mais aussi pour l’économie locale. C’est ce que confirme l’Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques (IMSEE) dans le rapport qu’il vient de publier.

Avec 90 millions d’euros de retombées économiques à Monaco, le Grand Prix est de loin l’évènement le plus important organisé en Principauté.

Le Grand Prix s’étale sur 4 jours, les essais démarrant le jeudi. Sur cette courte période et ce territoire de 2 km2 à peine, il attire quelque 200.000 visiteurs (au pouvoir d’achat souvent très élevé). Un chiffre impressionnant lorsque l’on sait que la Principauté ne compte que 37.500 résidents.

L’hôtellerie est le premier secteur à bénéficier du Grand Prix, affichant un taux d’occupation proche de 100 %. « Un « bon Grand Prix » est synonyme de bonne année pour le secteur », écrit l’IMSEE dans son rapport.

Au total, le montant des retombées liées à l’hébergement s’élève à 18,1 millions d’euros.

Celles liées aux bars et à la restauration à 18,6 millions d’euros.

Il faut aussi compter tous les autres prestataires de services bénéficiant de l’événement, concernant notamment les locations de terrasses (à partir de 1490 Euros pour suivre la course au plus près) ou de yachts (à partir de 2450 Euros par personne). Le montant des retombées indirectes liées à la billetterie ou l’achat d’une vue sur le circuit s’élève à 18 millions d’euros.

Il faut encore ajouter les dépenses de loisirs (souvenirs, shopping...) estimées à 6,9 millions d’euros, ainsi que celles liées au transport, soit 2,6 millions d’euros.

Les effets bénéfiques du Grand Prix ne se limitent évidemment pas au seul territoire princier. En effet, l’occupation des hôtels durant le week-end est supérieure à celles des autres week-ends de mai et juin pour toutes les zones du département.

L’activité de l’aéroport de Nice enregistre également une hausse.

L’effet médiatique joue enfin à plein : comme le Festival de Cannes juste avant lui, l’événement à un retentissement mondial, il a été suivi par 400 millions de téléspectateurs en 2016.

A titre de comparaison, le retour du Grand prix de France au Castelet (qui se déroulera les 23 et 24 juin prochain) devrait générer, selon les estimations de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, 65 millions d’euros de retombées économiques.

Ecomnews - Adds