Ecomnews - Adds
L'Afpa Occitanie a lancé Hope, un programme pour intégrer les réfugiés. Bilan
Par Fiona Urbain publié le 10 JUIL 2018 à 12:00
Ecomnews a pu suivre la visite de Pascal Mailhos, le Préfet de la région Occitanie au centre Afpa de Palays, à Toulouse venu signer les contrats de professionnalisation entre des entreprises et des réfugiés intégrés dans le programme Hope. Reportage

Hope, c’est bien sur pour "espoir" en anglais, mais c'est aussi l’acronyme pour Hébergement, Orientation et Parcours vers l'Emploi. Un accord cadre a été signé en mai 2017, entre l'Etat, Pôle Emploi, l'office français de l'immigration, l'Afpa et le FAF TT.

L’objectif : mettre en place une offre de parcours de formation professionnelle pour 1 000 réfugiés en 2018. A ce jour, 47 réfugiés sont entrés dans le programme HOPE en Occitanie.

Le programme Hope est un parcours de 8 mois composé de cours de français et de l’apprentissage d’un métier en entreprise dans des secteurs qui recrutent : le BTP, les services et l’industrie.

?id=D1fLs14LxmX3BkraYnFOGdZusw4dKik5

Et c’est l'Afpa, l'Agence de formation professionnelle des adultes, qui est en charge de l’apprentissage du français et d’un métier pour les réfugiés.

En Occitanie, 4 groupes Hope ont démarré depuis octobre 2017 :

  • A Toulouse Palays, 2 groupes sur le métier d’employé commercial en magasin et un groupe sur le métier maçon voirie réseaux
  • A Saint-Jean de Védas, un groupe pour le métier d’employé commercial en magasin

Le 4 juillet, 10 stagiaires, tous réfugiés venus d’Afghanistan, du Soudan, d’Erythrée et d’Ethiopie ont pu signer leurs contrats de professionnalisation avec des entreprises de travaux publics, telles que Colas SO, Eiffage Route, Midi TP, Malet…

Selon Isabelle Ferrer, la Secrétaire générale de la FRTP Occitanie « Avec la reprise de l’activité les entreprises ont besoin de recruter, et historiquement, les travaux publics ont toujours intégré les populations étrangères : italiens, espagnols, algérien, marocains… »

« Avec Hope, on a la chance de conjuguer deux politiques publiques, l’intégration des réfugiés et l’entrée sur le marché du travail dans des secteurs qui embauchent » a conclu Pascal Mailhos, le Préfet de la région Occitanie.

?id=ZfXMWVmQkECSrX8a6MlV7rOBwBGmvCGT

?id=H67UJu7lgCZjiLJWisCt82QIRGCLYOUf

Ecomnews - Adds