Ecomnews - Adds
Institut du Cancer de Montpellier : Quelles sont perspectives pour les prochaines années ?
Par Fiona Urbain publié le 18 MAI 2021 à 09:27
Le Professeur Marc Ychou a été reconduit à la tête de l’Institut du Cancer de Montpellier. Quel bilan tire-t-il de son premier mandat ? Quelles sont les perspectives pour les 5 années à venir ? Interview en direct de l'ICM.

Le Professeur Marc Ychou été nommé par le Ministre des Solidarités et de la Santé pour un nouveau mandat de 5 ans de Directeur Général de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM).

Créé en 1923, l’ICM est un des seuls établissements en France à regrouper sur un même site des unités de soins, de prévention, de recherche clinique, translationnelle et fondamentale en cancérologie.

?id=YvoWZnATrr0ExStNXgLDjM0wEZeZEOOi

« Je dois la réussite de mon premier mandat à toutes les équipes de l’établissement qui ont mené avec enthousiasme et professionnalisme des projets innovants et ambitieux pour que nos patients bénéficient des toutes dernières avancées thérapeutiques, tout en assurant l’équilibre financier et la promotion de la qualité de vie au travail » explique Marc Ychou.

« L’objectif est aujourd’hui de poursuivre notre dynamique vers l’excellence, en confirmant notre rôle pionnier d’innovation et d’expert, en optimisant la prise en charge globale de nos patients grâce à des organisations toujours plus efficaces, des parcours patients personnalisés, en renforçant notre ancrage sur le territoire régional. »

En termes d'innovations, par exemple, l’ICM utilise l’IRM guidé par radiothérapie depuis un an et a récemment intégré un nouveau système de radiothérapie adaptative avec un scanner et le logiciel Ethos. Le centre est parmi les premiers en Europe à l’utiliser.

?id=akmU8CZPRuQXWuzwCdsA2aikznt5hKNf

Les récents travaux du bâtiment B ont permis la construction d’un nouveau plateau de consultation et d’un espace totalement consacré aux soins de support : psychologues, nutrition, activité physique, assistantes sociales, kinésithérapeutes…. « L’objectif est d’humaniser au maximum la relation avec le patient ».

L’ICM a démarré cette année, un grand projet baptisé Novasein, qui offrira un programme personnalisé notamment sur l’après-cancer.

Durant cette année compliquée à cause de la pandémie liée au Covid 19, l’ICM a tout de même reçu plus de 32 000 patients. « Nous avons fait une étude avec Unicancer, qui laisse penser qu’à cause du Covid 19, il y aurait entre 1000 et 6000 décès liés aux retards de diagnostic » précise Marc Ychou.

Le professeur insiste sur la prévention car 40 % des cancers seraient évitables. Parmi les perspectives de son nouveau mandat : « Faire d’Épidaure un modèle national pour la prévention ».

L’Institut du Cancer de Montpellier s'implique dans le projet Med Vallée, porté par la Métropole de Montpellier. Un terrain jouxtant l’ICM vient d’être préempté par la mairie pour y construire un nouveau pôle de recherche qui sera un centre de transfert et d’innovation en oncologie. « Nous espérons y attirer des start-up pour créer un centre unique en France » précise Marc Ychou.

L’ICM en chiffres clés :

  • 32 834 patients reçus et 64 064 consultations en 2020,
  • 150 lits en hospitalisation complète,
  • 30 lits ou places en hospitalisation de jour,
  • 12 lits ou places en Chirurgie ambulatoire, 2 lits ou places en Médecine ambulatoire.
  • 1 066 salariés dont 131 médecins et 102 personnes dédiées à la recherche clinique, translationnelle et fondamentale ainsi que 16 équipes de recherche mixtes (Inserm/ICM/UM1).
  • 1 255 patients inclus dans 183 essais cliniques.
Ecomnews - Adds