Ecomnews - Adds
L’intérim continue sa forte progression en Auvergne-Rhône-Alpes
Par Rédaction publié le 30 MAI 2018 à 09:00
Diversifier ses expériences professionnelles pour les salariés, faire des économies en engageant une main-d’œuvre ponctuelle pour les entreprises. L’intérim présente de nombreux bénéfices pour les 2 parties. En France ces contrats de travail temporaire sont en croissance constante depuis le début 2018.

Avec une augmentation de +8,8 % lors du premier trimestre 2018 en France, cette appétence l’intérim se fait surtout ressentir dans la région d’Auvergne-Rhône-Alpes. Avec une augmentation de +12,4 % pour le territoire, il dépasse la moyenne nationale de 3,6 points.

Cette augmentation se fait majoritairement ressentir chez les employés, dont l’utilisation de ce type de contrat a augmenté de manière drastique, +33 %. Puis les ouvriers non qualifiés (+12 %) et en 3ème les cadres et professions intermédiaires (+8,5%).

?id=Zfl6mHfjSuhIkoKSeMShwrnxGNYbggU6

Une ascension qui émane principalement des secteurs des services et celui de l’industrie (voir graphique 1). En ce qui concerne les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, le Cantal est le lieu où le développement de l’intérim se fait ressentir le plus (voir graphique 2).

?id=xskVXeeZcO4krK6lEXseP6C3K87voYbf

Cette croissance dans le marché du travail certes prolifique, mais insuffisante pour créer de l’emploi stable. Avec un niveau de croissance annuel compris entre 0,6 % et 0,8%, la création d’emplois intérimaires est aisée. Or un seuil de 1,5 % est nécessaire pour donner aux entreprises la possibilité de développer l’emploi durable.

Ecomnews - Adds