Ecomnews - Adds
Landes : La Région Nouvelle-Aquitaine investit dans l’écologie, le social, la formation, les centres-bourgs et les tiers-lieux
Par Denys Bédarride publié le 04 FEVR 2021 à 09:28
Suite à la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 1er février à l’Hôtel de Région à Bordeaux, 268 délibérations ont été votées et 1624 subventions attribuées pour un montant total de 662 045 735 euros par les élus régionaux, réunis sous la présidence d’Alain Rousset.

Plusieurs dossiers concernent les Landes, dont les suivants :

Améliorer la performance énergétique dans un lycée de Mont-de-Marsan

Dans le cadre de sa politique d’aide à l’innovation environnementale et à la performance énergétique dans les lycées, le Conseil régional attribue une aide de 550 000 euros au lycée professionnel Frédéric-Estève, à Mont-de-Marsan, pour l’installation d’un doublet géothermal sur la pompe à chaleur. Cette aide vient en complément d’une autre, déjà votée, de 384 000 euros.

Aide à l’efficacité énergétique pour une entreprise de Tartas

Rayonier AM est un des plus importants producteurs au monde de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte de bois et utilisée dans la fabrication de dérivés cellulosiques aux applications multiples (encres, peintures, vernis, béton), produits utilisés par les industries pharmaceutiques, alimentaires, de la cosmétique et de la construction.

L’entreprise s’est engagée à réduire ses consommations énergétiques de 15 % d'ici 2021, soit 82 GWh, équivalent à la rénovation énergétique globale de 9100 logements.

Trois premières tranches de travaux ont été votées en novembre 2017, novembre 2018 et novembre 2019, permettant de générer 54,6 GWh d'économie d'énergie par an.

La Région vote une subvention de 326 380 euros à cette entreprise, pour ses travaux d’optimisation de la récupération de chaleur sur chaudière STM et réemploi du bio-gaz produit sur le site.

Aménagement pour relier Ondres et Saint-Martin-de-Seignanx à la Vélodyssée

Ce projet consiste à aménager 3870 mètres de voie verte (dont seulement 185 mètres en voie partagée), sur une largeur minimale de 2,5 m. La réalisation de cet itinéraire permettra de relier, en toute sécurité pour la pratique cyclable, la Vélodyssée (puis la plage) aux bourgs d'Ondres et de Saint-Martin-de-Seignanx avec pour perspective, à terme, une connexion à l'Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l'Adour.

La Région vote une aide de 167 267 euros à la Communauté de communes du Seignanx pour cette réalisation.

?id=NJHowkUCY17OzRIYWqoMMV0i7EpYeEUC

Plan de formation dans une entreprise de Saint-Geours-de-Maremne

FMS (Facylities Multi Services) est une entreprise adaptée créée en 2008, assurant des services de sous-traitance informatique, de logistique, de reprise et traitement de stocks de vêtements de grandes marques de glisse, et de location-vente, sérigraphie et flocage de vêtements professionnels pour de grandes enseignes landaises et basques.

Implantée depuis 2011 à Saint-Geours-de-Maremne, elle compte aujourd'hui 245 salariés. FMS intervient sur des secteurs variés et est soumise, comme toute entreprise, à des contraintes de rentabilité et d'efficacité économique, évoluant sur des marchés particulièrement concurrentiels.

Sa force réside dans la grande polyvalence de ses salariés, permettant à l'entreprise d'assurer des services adaptés et réactifs.

Le plan de formation 2021 poursuit la structuration des pratiques professionnelles du périmètre informatique engagée dès 2019 par le biais d'actions de formation ciblées afin d'améliorer les compétences de l'ensemble des salariés.

Certains salariés formés sur le plan technique via le précédent plan bénéficient aujourd'hui de promotions internes et accèdent à des postes d'encadrement.

De plus, l'entreprise engage un programme de recrutement d'une dizaine de nouveaux salariés, visant à renforcer son département informatique, parmi lesquels 5 sont des demandeurs d'emploi, issus de parcours “Technicien assistant informatique” financés par la Région dans le Programme régional de formation.

Le Conseil régional vote une subvention de 98 830 euros à FMS, correspondant à 9534 heures de formation.

Mieux comprendre les transferts entre eaux superficielles et nappes avec un syndicat mixte à Parentis-en-Born

Le projet déposé par le Syndicat mixte du bassin versant des Lacs du Born (SMBVLB), au titre de l'Appel à projets "zones humides" porté par l'Agence de l'eau “Adour Garonne” en partenariat avec la Région, concerne les zones humides situées sur le bassin versant du lac de Cazaux-Sanguinet en amont de la chaîne des étangs littoraux Born et Buch.

Depuis quelques années, le plan d'eau est soumis à des flux de pesticides, en provenance des champs agricoles situés sur son bassin versant. Fort de ce constat, le Syndicat a souhaité engager en 2019-2020 le projet “Phyto-remédiation et drainage contrôlé”, en partenariat avec les agriculteurs concernés, afin de mieux comprendre les processus de transferts de ces molécules entre les eaux superficielles et souterraines, et le fonctionnement hydrologique du bassin versant.

A l'issue de cette étude, le Syndicat souhaite s'engager dans une phase opérationnelle de travaux et d'expérimentations innovantes dans le cadre de l'Appel à projets, afin de réduire les taux de pesticides au niveau des captages d'eau potable et préserver le lac de Cazaux-Sanguinet.

Le Conseil régional octroie une subvention de 81 866 euros au SMBVLB.

Achat de deux cars au Bio-GNV dans une entreprise de Mont-de-Marsan

Sarro Autocars Mont-de-Marsan est une filiale de la SA Cars Sarro, entreprise de transport routier de voyageurs dont le siège social est basé à Orthevielle (Landes), qui emploie 70 salariés et dispose d'un parc de 50 véhicules. L'entreprise exploite des circuits scolaires, des lignes urbaines et interurbaines.

L'entreprise, dont 87 % de la flotte d'autocar scolaire est à la norme Euro VI, souhaite poursuivre ses efforts pour limiter son empreinte carbone et acheter deux nouveaux véhicules fonctionnant exclusivement au BioGNV. La Région accompagne cet achat avec une aide de 81 000 euros.

?id=w1lUNgOAsUmDCJp9rzwLGuRc4oi7s22T

© Ville de Mimizan

Un tiers-lieu en projet dans le centre-ville de Mimizan

Le projet est situé en centre-ville de Mimizan, chef-lieu de canton de 7000 habitants, dans un cadre naturel entre océan, lac et forêt, sur la côte ouest des Landes, à même distance de Bordeaux et Biarritz. Territoire principalement touristique, en dehors de l'été il est assez isolé en termes de structures et initiatives pour permettre aux habitants de se rencontrer, échanger, travailler, partager des connaissances et favoriser le lien social.

C'est dans ce contexte que s'est constitué un collectif d'une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, regroupés dans l'association “Lily dans les étoiles”, afin de développer un tiers-lieu à Mimizan et créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l'activité des résidents à l'année.

Le Conseil régional soutient ce projet avec une aide de 60 000 euros à l’association.

Redynamiser le centre-bourg de Saint-Martin-d’Oney

La commune de Saint-Martin-d'Oney souhaite redynamiser son centre-bourg et répondre aux besoins de sa population en matière de commerces de proximité. Dans cette perspective, et considérant l'absence d'initiative privée, la commune entreprend la création d'un bar-restaurant situé en cœur de bourg, à proximité des services de santé, de la boulangerie et de la boucherie. La Région soutient cette initiative communale, avec une aide de 45 000 euros.

Vers l’autonomie énergétique de bâtiments dans le village de Luxey

La commune de Luxey mène des actions environnementales et sociales sur son territoire. Dans ce cadre, la commune prévoit notamment l'autonomie énergétique de certains bâtiments publics et privés.

La commune envisage la mise en œuvre d'une installation photovoltaïque pour alimenter en électricité des bâtiments publics et des particuliers. L'opération consiste en la mise en place de 530 m2 de panneaux photovoltaïques sur des ombrières d'une puissance installée globale de 100 kWc.

Cette installation produira 113 389 kWh par an, qui seront autoconsommés collectivement sur les bâtiments communaux, la maison de retraite et des particuliers à hauteur de 96 %, représentant en moyenne 36 % des besoins électriques.

Globalement ces installations permettront d'éviter l'émission de 7 tonnes de dioxyde de carbone par an. La Région vote une subvention de 22 500 euros à la commune de Luxey.

Un tiers-lieu itinérant pour les personnes âgées à Bénesse-Maremne

L'augmentation de la part des plus âgés dans la société entraîne des besoins spécifiques, tel que celui d'alternatives pour favoriser le maintien à domicile, rompre l'isolement des plus fragiles et soutenir les aidants.

Les personnes qui consacrent une large partie de leur temps à s'occuper d'un proche vulnérable sans avoir de solution de recours ou de temps pour eux, se trouvent en situation de précarité morale, sociale ou physique, et voient leur fragilité s'amplifier.

Des solutions apparaissent sur le territoire au travers de lieux de répit, permettant aux aidants de se retrouver, d'échanger. Alliâges propose d'aller plus loin en proposant à la fois un lieu de répit mais aussi le développement d'un nouveau principe celui du “tiers-lieu itinérant” comme alternative innovante au maintien à domicile.

La Région vote une subvention de 21 000 euros à Alliâges pour ce projet.

Favoriser la mobilité pour permettre une meilleure insertion dans les quartiers de Dax

La mobilité constitue l'un des premiers freins à l'insertion sociale et professionnelle et le maintien en emploi dans les quartiers “Politique de la Ville”. L'association “Solutions Mobilité”, en lien avec l'agglomération de Dax, souhaite développer ses activités en direction des habitants des trois du territoire.

“Solutions Mobilité” propose des actions concrètes pour lever les freins de la mobilité sous la forme d'un accompagnement global.

Le Conseil régional appuie cette action avec une aide de 19 000 euros à la plateforme “Mobilité et insertions” de Tarnos.

Ecomnews - Adds