Ecomnews - Adds
Marseille poursuit sa transformation avec de grands projets immobiliers et plus de 20 000 logements 
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 21 MARS 2022 à 12:41
Marseille continue de se transformer en façade littorale et vers les quartiers nord dans le cadre du programme de réaménagement Euromed 2 avec notamment l’annonce de la création d’un campus numérique, la vente de la gare ferroviaire du Canet et la tour Mirabeau de CMA CGM qui modifie une nouvelle fois la skyline. Ce sont plus de 20 000 logements qui vont être construits. Reportage au coeur du MIPIM 2022.

Sous l’impulsion d’Euroméditerranée et des groupes immobiliers, Marseille poursuit sa transformation. Quelques grands projets immobiliers provençaux ont été dévoilés lors du MIPIM à Cannes sur le stand One Provence 16 mars 2022. Ainsi, Hugues Parant, directeur général d’Euroméditerranée, a confirmé la construction d’un campus numérique de 25 000 m2 porté par la Plateforme et pour accompagner les ambitions de Cyril Zimmerman.

Cet entrepreneur, à l’origine de la création d’une école inclusive aux métiers du numérique en 2019, aujourd’hui à l’étroit dans le quartier de la Joliette (rue d’Hozier). Cette école informatique s’est donnée comme objectif de former 3 000 étudiants par an à horizon 2026 aux métiers du web coding, de la cyber sécurité et de l’intelligence artificielle.

Sur ce campus de 1,2 ha au cœur de la ZAC Littorale, plusieurs bâtiments seront construits (dont 14 657 m² d’école, 3 113 m² d’activités culturelles, 2 600 m² d’espaces tertiaires, 1 363 m² de commerces et de lieux de convivialité, 3 267 m² de logements étudiant). Toujours dans le cadre d’Euromed 2, sur 14 ha, le futur écoquartier « Les Fabriques » va sortir de terre avec 250 000 m2 dont 170 000 m2 de logements neufs mais aussi des activités tertiaires, réalisés par la filiale de Bouygues Construction Linkcity adossé à l’aménagement des espaces publics.

?id=80oZtJwIg4QsgSH2xj726p6bCcSLM8l6

« Le plus grand maker space d’Europe »

La manufacture collective « Ici Marseille », installée dans le quartier des Crottes, à l’époque de façon provisoire, va s’ancrer définitivement sur le périmètre pour devenir sur 3500 m2 « le plus grand maker space d’Europe », a annoncé Ryan Aubry d’UrbanEra/ Bouygues Immobilier. Dans ce quartier, Moncada La Tulipe porte un projet mixte (sport-logement-loisirs) sur 11 000 m2.

Fin mars, sera déposé un permis de construire de 13 000 m2 portant sur la construction d’un bâtiment atypique qui mixera parkings, espaces de loisirs et sport.

Hugues Parant a également annoncé la transformation du boulevard du Capitaine Gèze, terminus de la ligne 2 du métro au nord de la ville. Un site aujourd’hui très minéral et qui demain sera transformé en poumon vert avec la création d’un parc de 16 à 27 ha en lieu et place de la gare ferroviaire fret du Canet.

?id=hVB8Av1uFBbenJqH2ijMc7SVl64nPBOC

Euroméditerranée a racheté le site à SNCF Immobilier en décembre 2021, pour un montant tenu secret. Les opérateurs de transport combiné sont priés de quitter les lieux en 2022 pour une livraison du site fin 2023 avec les premiers travaux de dépollution du terrain. CMA CGM a fait le point sur l’avancement de la construction du Mirabeau dessiné par l’architecte Hala Wardé.

L’armateur investisseur, adossé à Bouygues Immobilier, cherche désormais des locataires pour remplir les 20 étages de 1000 m2 de bureaux à louer à compter de la livraison prévue en septembre 2023.

En mai 2022, sera donné le premier coup de pioche du chantier de l’immeuble « Phocea » de 8 600 m2 construit en blanc par Lazard Group. « C’est la première fois que nous construisons sur le périmètre Euroméditerranée », souligne Laurent Lombardo, directeur régional grand Sud chez Lazard Group.

?id=YX9i5lCEJxnhpMMxNfzQ0n3FVmSE6tZO

Plusieurs centaines de millions pour le port et l’aéroport

Port et aéroport de Marseille investissent également dans de nouveaux aménagements. Véronique Lemée Alexandre a présenté le projet de « Cœur d’aéroport » portant sur la création de 28 000 m2 et la réhabilitation des 22 000 m2 du Terminal 1. Un investissement de 180 M€.

Côté immobilier logistique, le port de Marseille-Fos a annoncé la commercialisation de la zone nord du site de La Feuillane sur 50 ha répartis en trois lots (12, 19 et 19 ha) pour 45 000 m2 de bâtiments et l’arrivée de H2V à Fos portant sur de la production d’hydrogène pour alimenter les industriels de la zone. Un investissement de 750 M€ à horizon 2031.

Ecomnews - Adds