Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : La société Insitu recrute une dizaine de cadres
Par Diallo Anna publié le 03 DEC 2018 à 09:00
En Nouvelle-Aquitaine, Insitu, la société de mise à disposition en temps partagé d’expertise fonctionnelle auprès de PME / PMI, est en pleine croissance et recrute une dizaine de collaborateurs pour la fin de l’année.

Les PME / PMI ont habituellement peu de moyens à accorder au recrutement d’expert tel qu’un DSI (Directeur des Systèmes Informatiques), pourtant leur besoin est bien là et ne va qu’en augmentant.

De plus, aujourd’hui, "toutes les études montrent que l’attachement à l’entreprise est moins fort que par le passé et que les cadres auront entre 8 et 10 employeurs différents au cours de leur carrière", explique Ronan Lacoste, le directeur de l’agence Insitu de Bordeaux, à Sud Ouest.

La tendance est donc de plus en plus à l’embauche partagée et principalement pour des fonctions externalisables, sans besoin de temps plein, mais restant très stratégique pour les entreprises.

Cela leur permet ainsi de limiter les éventuels problèmes de gestion personnels et de motivation parmi leurs salariés.

À sa création en 1997, la société Insitu était pionnière dans son domaine d’activité, et est aujourd’hui le leader du temps partagé auprès des PME.

Leur concept de location selon les besoins de leurs clients a commencé avec des experts informatiques, puis s’est développé pour s’étendre aussi aux responsables financiers, RH, qualités et communications.

40% de cette activité a lieu à Pau, mais ils sont aussi présents dans des villes comme Bordeaux, La Rochelle, Bayonne et Agen. Avec 120 salariés en CDI et plus de 200 consultants en free-lance l’entreprise a atteint cette année un chiffre d’affaires de près de 9 millions d’euros.

Ils prévoient ainsi d’embaucher d’ici fin 2018 une dizaine de cadres en informatique, communication, ressources humaines et qualité. De plus, selon Olivier Foucher, directeur de l’agence de Pau, leurs "effectifs pourraient doubler dans la région en passant de 35 à 70 personnes, d’ici deux ans".

Ecomnews - Adds