Ecomnews - Adds
Le numérique dans les Alpes-Maritimes : A la recherche des financements et des talents
Par Sanya Maignal publié le 12 MAI 2019 à 08:00
Les ressources insuffisantes, absence de fonds d'investissements et le nombre de start-up en nette hausse... ce sont les trois points essentiels qui ressortent de l’enquête sur la filière numérique commandée par la CCI Nice-Côte d'Azur.

La filière numérique est importante, dense et dynamique sur la Côte d'Azur. Elle est compte quelques 5000 salariés notamment dans les start-up et les TPE, celles-ci représentant 80% des entreprises du département.

L'étude sur l’écosystème numérique de la Côte d'Azur montre clairement que les idées sont là, c'est l'un des meilleurs territoires en matière de création d'entreprises, mais les ressources, les spécialistes et notamment les développeurs se font rares : mille emplois sont non-pourvus dans ce domaine.

Les investissements se laissent désirer

Si les idées sont là, les investissements ne le sont pas forcement... ou du moins pas suffisamment. L'année 2018 a été marquée par 13 levées de fonds pour un total de 37 millions d'€.

La tendance positive se confirme cette année avec quatre levées de fonds pour un total de 43 millions d'€ au 1er trimestre, dont une majeure avec B-Network (30 millions d'€).

Un vent positif qui ne permet pourtant pas le maintien des start-up dès lors qu'elles passent un cap de développement. Il ne faut pas oublier que c'est le seul département sans fonds local d'aide dédié.

?id=ycZP8fIye1Wc5YbWij4s3XYZKQZH3b7U

Les leviers d'actions de la CCI

Un cadre de vie attractif, les efforts sur la mobilité, l'offre immobilière et l'habitat de qualité n'étant pas suffisants pour un développement homogène, la CCI Nice Côte d'Azur met en place une feuille de route avec quatre axes.

Les deux premiers mettent l'homme en premier plan : la formation (Lancement du Campus régional apprentissage, ouverture de la formation « développeur Web » et déploiement d'un programme de sensibilisation au numérique dès le primaire) et le recrutement (eDRH et le nouveau salon Forum de l'emploi dédié aux métiers du numérique).

Les deux autres axes concernent la croissance des entreprises. La CCI souhaite favoriser l'accès aux financements en se positionnant comme acteur clé dans le montage de fonds en amorçage et accélération.

Et, enfin, la CCI reste aux cotés des entreprises et notamment des start-up en renforçant l'accès au marché local en actionnant le levier de transformation numérique des entreprises azuréennes et renforcer les relations grands-comptes – start up.

Sur ce chemin la CCI sera accompagnée des entreprises locales, des collectivités locales et des dispositifs de l’État.

Ecomnews - Adds