Ecomnews - Adds
Occitanie : Quels sont les projets phares pour cette rentrée ?
Par Johanne Eva Desvages publié le 07 SEPT 2018 à 09:00
La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, a présenté au lycée Joffre de Montpellier les projets phares de cette rentrée 2018. Gratuité des transports scolaires, alimentation Bio dans les cantines... Ecomnews vous présente les nouveautés attendues cette année.

"La rentrée sera la moins chère de France ici, en Occitanie, notamment grâce à la Carte Jeune Région", a annoncé Carole Delga. Ce 6 septembre, la présidente de Région a dévoilé les grandes orientations de la rentrée 2018, au côté de son vice-président, Kamel Chabli.

Qu'est-ce que la Carte Jeune Région ?

"La Carte Jeune permet la gratuité des manuels scolaires, la gratuité des équipements professionnels pour les apprentis" nous explique Carole Delga, précisant que "les 3/4 des ordinateurs fournis sont pris en charge uniquement par la Région", le quart restant étant financé par une participation demandée aux familles aisées.

Au total, 266 000 jeunes bénéficieront des avantages de ce programme :

  • 1,4 million de manuels scolaires prêtés gratuitement
  • 56 000 ordinateurs portables à la disposition des élèves
  • 87 valises de 1ers équipements remises par la Région aux élèves de sections professionnels
  • Plus de 15 000 licences sportives UNSS financées
  • Près de 5,2 millions d'euros engagés auprès des librairies partenaires

Vers une gratuité des transports scolaires

Autre bonne nouvelle pour les élèves et leurs familles : la baisse du coût des transports scolaires, désormais gérés par la Région.

"Nous avons pour objectif la gratuité des transports scolaires au plus tard à la rentrée 2021. Dès cette rentrée, dans l'Hérault, la baisse sera de 45 à 225 euros par enfant" précise la présidente de Région. Dans toute la région, l'abonnement sera plafonné à 90 euros par an et restera gratuit dans les départements où il l'était déjà.

Cette mesure bénéficiera aux 180 000 jeunes actuellement transportés par la Région.

De nouveaux lycées à venir...

L'Occitanie a ainsi fait de l'éducation une priorité : "Nous limitons les dépenses de fonctionnement à moins de 0,9 % d'augmentation et nous investissons prioritairement dans la jeunesse, par la construction de lycées" nous explique Carole Delga.

Tandis qu'à Montech, le nouveau lycée Olympe de Gouges, bâtiment à énergie positive, accueille cette rentrée ses premiers élèves, deux autres lycées devraient sortir de terre en 2020 à Gignac et Cazères puis à Cournonterral en 2022.

La Région prévoit également un fort investissement pour la rénovation des lycées. Dans l'Hérault, au lycée Joffre de Montpellier où 23 millions d'euros ont déjà été investis ces 10 dernières années, 2,5 millions d'euros vont de nouveau etre injectés dans l'établissement.

?id=g9hyvfnZ2uEUEl6txKUZHiugRFDL0ByZ

Apprentissage : un panel de formations étoffé

Après le lancement d'"ANIE", la première application de matching dédiée à l'apprentissage, la Région ouvre 153 nouvelles formations pour les apprenti.e.s dans les secteurs en tension et pourvoyeurs d'emploi. Les plus concernés sont le BTP, l'aéronautique, l'appui à la production industrielle, les métiers de bouche et du tourisme, de l'hôtellerie et de la restauration.

"L'Occitanie dans mon assiette"

Après ces bonnes résolutions pour les lycées, "je n'oublie pas non plus l'agriculture dont le budget ces 3 dernières années a augmenté de 30%" assure Carole Delga. 59 établissements scolaires expérimentent ainsi le programme "l'Occitanie dans mon assiette", qui consiste à porter à 40% d'ici deux ans la part de produits locaux de qualité (dont la moitié de produits BIO) dans les cantines.

Pour l'heure, un tiers des lycées d'Occitanie a accepté de prendre part à ce programme. 6 millions de repas, composés à 40% de produits locaux, seront ainsi servis dans la région durant cette année scolaire. Mais la Présidente rassure "il n'y aura pas d'augmentation du prix de la cantine : la Région prend en charge le surplus".

Une mesure à double-enjeu, car en plus d'être bénéfique pour la santé des lycéens, elle fera aussi la part belle aux revenus des agriculteurs, particulièrement nombreux en Occitanie, classée première région BIO de France.

Ecomnews - Adds