Ecomnews - Adds
La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance son Comité scientifique pour le suivi de sa campagne massive de test
Par Denys Bédarride publié le 07 DEC 2020 à 09:37
Du 16 au 23 décembre prochains, la Région Auvergne-Rhône-Alpes va mener une campagne de dépistage massive contre le Covid-19. Cette opération est totalement inédite : c’est la première fois en France qu’une campagne de test est menée à l’échelle d’une région. Ce 4 décembre, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné de Yannick NEUDER, Vice-président délégué à la Santé, a présenté le comité scientifique, coordonné par le Professeur Bruno LINA, qui sera chargé d’accompagner scientifiquement le déroulé de la campagne de tests.

Le 16 novembre dernier, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé l’organisation d’une grande campagne de tests à destination de tous les habitants de la région.

Cette campagne – la première en France à cette échelle – est un immense défi logistique qui va nécessiter la mobilisation de 10 000 personnes dans près de 1 000 lieux de dépistage. Elle est organisée en lien avec l’ARS, l’Assurance maladie, les professionnels de santé et les collectivités locales du territoire.

L’objectif est de tester, sur la base du volontariat, un maximum de personnes avant les fêtes de Noël pour casser les chaînes de contamination et éviter au maximum la propagation du virus lors des rassemblements familiaux. Cette campagne doit également permettre de cibler des milieux fermés (lycées, entreprises...).

Cette démarche est unique en France, il est important qu’elle puisse servir dans l’approche de santé publique de notre pays. C’est tout le rôle du comité scientifique qui aura pour mission de mesurer l’efficacité de la campagne, mais aussi d’analyser ses points forts et ses points faibles. Il aura également pour mission de prodiguer des conseils et d’émettre des avis scientifiques pour guider l’action de la Région.

Il permettra, par exemple, d’accompagner la politique d’isolement des personnes positives ou de cibler des zones à risque. Il sera présidé par le Professeur Bruno LINA, en lien avec Yannick NEUDER, Vice-président délégué à la Santé.

Le comité scientifique est composé de 5 membres, dont le Professeur LINA :

- Le professeur Jean Beytout, médecin infectiologue, ancien professeur d’université, faculté de médecine de Clermont-Ferrand.

- Olivier Épaulard, Professeur des Universités, praticien hospitalier, service des maladies infectieuses au CHU Grenoble.

- Elisabeth Botelho-Nevers, Professeur des Universités, praticien hospitalier, responsable de l'unité clinique du service infectiologie du CHU de Saint-Étienne.

- Philippe Vanhems, Professeur des universités, praticien hospitalier de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et des Hospices Civils de Lyon et chercheur au CIRI.


« Dans notre région, nous avons la chance d’avoir le Professeur LINA, qui est l’un des meilleurs virologues au monde. Pour mener efficacement notre campagne de dépistage massive, nous avons voulu travailler en commun, nous entourer de scientifiques et de médecins pour qu’ils guident notre action. Ce comité scientifique nous conseillera, donnera son avis sur notre opération et analysera son efficacité. », déclare Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Biographie du Professeur Bruno LINA :


Né à Lyon en 1961, il a suivi ses études de médecine à Lyon I, où il soutient sa thèse doctorale en 1994. Il est spécialisé en virologie et plus particulièrement sur les grippes. Reconnu comme l’un des meilleurs virologues au monde, il a publié près de 400 articles.


Il a eu au cours de sa carrière de très nombreuses responsabilités locales, nationales, et internationales, en tant que directeur de centres de Recherche et de laboratoires, qu’expert, et en tant que membre ou président de Conseils Scientifiques dans sa spécialisation.


Il est à la tête du Laboratoire de Virologie Est des Hospices Civils de Lyon depuis 2006. Il dirige depuis 2011 l’unité de recherche Virpath du Centre International de la Recherche en infectiologie.


Durant la pandémie H1N1, en 2009, il est élu membre du groupe Plan Pandémie
En 2020, il devient membre du conseil scientifique Covid-19
Il est considéré comme une référence de l’expertise en France et dans le monde en virologie.

Ecomnews - Adds