Ecomnews - Adds
Tarn : Safra et Symbio vont lancer la fabrication et le développement en série de 1 500 bus à hydrogène
Par Robert Fages publié le 22 AVR 2021 à 11:37
Safra va investir 100 millions d'€ sur 10 ans pour produire davantage et plus rapidement afin de générer une baisse des coûts. De son côté Symbio a lancé à Saint-Fons dans le Rhône, la construction de la plus grosse usine européenne de piles à combustible

Safra, basé à Albi dans le Tarn et Symbio, filiale de Michelin et Faurecia, installée au Bourget-du-Lac en Savoie vont développer 1 500 bus, longs de 12 m dotés d’un système hydrogène optimisé et d’une gamme de services adaptée aux usages de ces véhicules.

Alors que le Businova, premier bus hydrogène français développé par Safra et équipé par Symbio, est déjà en circulation dans plusieurs villes du territoire national, les deux entreprises précisent que les premiers bus produits en série seront disponibles à partir de décembre 2021.

« Safra est aujourd’hui le seul constructeur français à proposer des bus hydrogène » souligne Vincent Lemaire, président directeur général de l’entreprise albigeoise.

Ces bus seront équipés de la solution plug and play de Symbio conçue spécifiquement pour répondre aux besoins de ce segment de marché. Elle contient ainsi une pile à combustible plus performante qui répond aux normes automobiles.

Cette technologie bénéficiera d’un avantage coût important. Elle comprend également d’autres composants clefs pré-validés pour optimiser les performances du système.

L’intégration est par ailleurs pensée pour répondre aux usages spécifiques de ces véhicules. « Un bus peut rouler 7 jours sur 7. Nous avons donc conçu un schéma d’intégration qui facilite la maintenance, notamment le changement de certains composants et filtres. Surtout, la solution bus de Symbio comporte un ensemble de services de maintenance 7/7 et 24/24 particulièrement adaptés aux usages des véhicules commerciaux » poursuit Philippe Rosier, CEO de Symbio.

Avec ce partenariat renforcé, les deux entreprises démontrent leur volonté d’accélérer sur le déploiement d’une offre compétitive de bus à hydrogène et sur l’industrialisation, en vue d’un déploiement à l’international, en ligne avec les objectifs de la stratégie hydrogène décidée à l’échelle européenne et française.

Safra a ainsi investi pour doubler la taille de son atelier de fabrication en vue de réduire significativement le temps et le coût de fabrication.

« Nous avons lancé une première phase pour accélérer notre montée en cadence, avec l’agrandissement de notre outil de production, en moyens matériels, technologiques et humains. Cette première étape va nous permettre de produire rapidement 140 bus par an.

L’étape suivante sera encore plus ambitieuse puisque nous prévoyons en tout un investissement de 100 millions d’euros sur 10 ans, pour produire plus et plus rapidement afin de générer une baisse notable des coûts » ajoute Vincent Lemaire.

De son côté, Symbio a lancé à Saint (Rhône), la construction de la plus grosse usine européenne de piles à combustible qui produira à terme 60 000 systèmes par an.

L’entreprise poursuit par ailleurs l’amélioration des performances de ses produits via des processus accélérés d’innovation. Elle a notamment déposé un projet dans le cadre des Projets Important d’Intérêt Européen Commun (PIIEC).

« Nous avons une feuille de route claire pour accélérer, tant sur l’innovation que sur l’industrialisation. Elle est la clef de notre compétitivité au niveau mondial, sur l’ensemble des segments de la mobilité hydrogène » affirme Philippe Rosier. La société SAFRA (Société Albigeoise de Fabrication et de Réparation Automobile), fondée en 1955, est basée à Albi.

Devenue aujourd’hui un Groupe, ses 4 sociétés sont réparties sur un parc de plus de 8 hectares, avec plus de 16 000 m2 de bâtiments couverts. En 2020, le Groupe SAFRA a réalisé un chiffre d’affaire de 24 M€ et employait 245 collaborateurs.

Symbio, partenaire technologique des constructeurs en matière de systèmes hydrogène pour la mobilité, détenue à parts égales par Michelin et Faurecia depuis novembre 2019, ambitionne de devenir un leader mondial de la mobilité hydrogène en produisant 200 000 StackPack par an d’ici à 2030, à destination des constructeurs du monde entier.

Ecomnews - Adds