Ecomnews - Adds
Région Sud : Renaud Muselier "Il faut retrouver la stabilité dans ce monde instable"
Par Sanya Maignal publié le 22 JAN 2021 à 16:56
La Région Sud engage 450 millions d’euros chaque année pour accompagner le développement économique des entreprises et des territoires. Durant toute la crise sanitaire, la Région est intervenue en soutien de l’État : 35 000 emplois ont été sauvés... au total plus de 1,4 Mds€ d’aides ont été versés à plus de 680 000 entreprises et associations régionales. Dans les Alpes-Maritimes, cela représente 372 M€ d’aides et 185 000 entreprises soutenues. La crise ne s'arrêtant pas, la Région poursuit sa mobilisation.

Ils sont venus dire « merci » à la Région, à la Métropole. Mais les représentants du monde économique du territoire sont venus rencontrer Renaud Muselier, Président de la Région Sud et Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d'Azur, aussi pour leur exprimer leurs inquiétudes...

La crise dépasse les problèmes de trésorerie dans les entreprises, Jean Pierre Savarino, le président de la CCI de Nice Côte d'Azur, évoque la souffrance psychologique des chefs d'entreprise, Denis Cippolini évoque l'injustice, le problème se pose à la montagne, dans les stations de ski qui vivent du tourisme, l'incertitude, le manque de visibilité, la durée des aides, les oubliés... la liste des doléances et questions était longue...

Les dispositifs maintenus

En effet, l'État, les Régions et les collectivités locales ont assuré. Yvon Grosso ne vous dira pas le contraire. Grâce aux aides il y a eu moins de 40 % de défaillances d'entreprises en 2020 par rapport à 2019.

"Nous avons demandé de ne pas nous donner des échéances à court terme, explique le Président du Medef Sud. On souhaite que les dispositifs de la Région soient maintenus jusqu'à la fin de l'année".

Une demande entendue par le Président de la Région. « L'idée c'est de se remettre à travailler avec le monde de l'entreprise pour maintenir les dispositifs mis en place en 2020, lance Renaud Muselier.

Il faut faire plus attention à la méthodologie, qu'il n'y ait plus d'à coups et qu'on puisse les lisser sur la totalité de 2021 de façon que les chefs d'entreprises aient une forme de stabilité dans ce monde d'incertitude ».

Tous les dispositifs seront donc maintenus jusqu'à la fin de l'année et d'autres seront mis en place concernant notamment les problèmes de détresse humaine et psychologique, détresse aussi des chefs d'entreprise. « On va essayer d'aider aussi ceux qui n'étaient pas concernés par les dispositifs jusqu'à maintenant » promet Renaud Muselier.

?id=8BFF1O2lpgXcKifDheWpws6VcU5CcFDL

Chercher les solutions, s'adapter

Les montagnes, les stations de ski bien blanches cet hiver ne verront pas les skieurs dévaler les pistes. « Un désastre économique, un désastre humain », regrette le Président de la Région.

Le prolongement de la crise pose la question du PGE et de comment rembourser si les caisses sont vides. « Tous les prêts engagés sont décalés d'un an voire de deux ou trois. Aujourd'hui, on va faire en sorte de ne pas étrangler les gens par des prêts : il faut plutôt trouver des moyens de travailler ! », préconise Renaud Muselier.

Les Régions et les collectivités locales aident le tissu économique mais leurs budgets ne sont pas extensibles et en plus ils ne peuvent pas s’endetter. « Il faut être agile, habile et trouver de nouvelles solutions pour s'adapter, préconise le Président de la Région. L'argent public est rare et on doit faire attention aux décisions qu'on prend. »

Vivement le retour à la vie

« Vivement le retour à la vie ! » Ce sont les vœux que le Président de la Région Sud lance. Le médecin qu'il est, il conseille : « Il faut apprendre à porter le masque, à se laver les mains, à se tester. Je souhaite pour tous qu'on puisse le plus vite possible retrouver le plaisir de s'embrasser, d'être ensemble, d'aller ensemble au restaurant... »

Ecomnews - Adds