Ecomnews - Adds
L’Université Paul-Valéry Montpellier 3 lance un nouveau Master « Projet d’aménagement-prospective territoriale »
Par Denys Bédarride publié le 05 FEVR 2021 à 09:17
Le nouveau Master Projet de l’Université Paul-Valéry vise à former des professionnels de la conduite de projets d’aménagement et de la prospective territoriale dans une optique pluridisciplinaire et très opérationnelle.

Vieillissement de la population, crise sanitaire et sociale, évolution du travail et des mobilités, artificialisation des terres agricoles et des zones inondables... Impossible, aujourd’hui, d’aborder un projet d’urbanisme ou d’aménagement du territoire sans maîtriser le contexte économique, social ou environnemental dans lequel il s’inscrit.

Les professionnels chargés du pilotage de tels projets doivent donc, au-delà de l’expertise propre à leur métier, disposer d’un bagage pluridisciplinaire.

C’est dans cette optique que le nouveau Master Projet de l’Université Paul-Valéry a été créé. Intégrant conduite de projets, travail de terrain, interventions d’experts français et étrangers, enseignements en anglais, stages de trois et six mois, ce cursus, sans équivalent à Montpellier et en Occitanie, déroule, sur deux ans, un programme intensif et très opérationnel.

Animé par une équipe pédagogique resserrée et expérimentée, il accueillera chaque année, à partir de la rentrée universitaire 2021, une promotion de 25 étudiants.

Un Master pour qui ?

  • Étudiants issues des filières géographies, architectures, aménagement, administratives,
  • Agents titulaires ou contractuels de la fonction publique d’État ou territoriale souhaitant faire évoluer leurs postes vers l’ingénierie de projets d’adaptation,
  • Elus locaux, dirigeants et cadres d’associations, chargés de mission et de projets en entreprise,
  • Salariés en reconversion professionnelle en lien avec les questions de gestion de fonds locaux, régionaux voire européens.

Pour quels débouchés ?

Les nouveaux diplômés pourront intégrer :

  • Des structures publiques et parapubliques : établissements publics d’aménagement, société d’économie mixte, collectivités territoriales, services déconcentrés de l’État, Caisse des Dépôts, agences d’urbanisme, etc.
  • Des structures privées : bureaux d’étude, sociétés de conseil, cabinets d’architectes, de paysagistes, observatoires fonciers, promoteurs immobiliers, etc.
  • Des structures associatives : environnement, santé, villes, etc.
  • Plus d'informations : Un nouveau Master dédié à l'aménagement et la prospective territoriale
Ecomnews - Adds