#Aeroport #AeroportDeToulouse #Blagnac #Occitanie #Toulon #Tourisme #TourismeDAffaires #Transport #Blagnac #Occitanie #Toulon
Denys Bédarride
29 mai 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 29 Mai 2022 à 07:05

Le durcissement des règles sanitaires en début d'année a impacté le transport aérien jusqu’aux vacances d'hiver. Au 1er trimestre, le trafic de l'aéroport de Toulouse-Blagnac s'est établi à 57 % de 2019, avec 1 231 077 passagers commerciaux.

Trafic national : 756 825 passagers soit 64,5% du 1er trimestre 2019

Au 1er trimestre 2022, les contraintes de déplacements liées à la situation sanitaire ont à nouveau renforcé la part des voyages nationaux dans le trafic total : près des deux tiers (61,5 %) des déplacements ont été effectués en France (+7,2 points vs T1 2019).

Les échanges avec la capitale restent majoritaires : 522 041 passagers ont voyagé entre Toulouse et Paris (64,5 % du T1 2019). La ligne la plus fréquentée, Toulouse – Paris-Orly avec ses 355 880 voyageurs (61,3 % du T1 2019), a transporté plus du quart du trafic de la plateforme. Le trafic depuis et vers Paris-CDG a quant à lui été plus résilient (72,5 % du T1 2019).

?id=YbF7DUbBdknUGqqX8IUVsm8DI1uylpcF

En région, le trafic s’élève à 64,7 % du T1 de 2019, avec 234 784 voyageurs accueillis. Les compagnies low-cost, très largement implantées en province (80,4 % du trafic régional), ont été particulièrement dynamiques en réalisant des performances identiques à 2019.

Lyon, Nantes et Lille restent les trois destinations les plus fréquentées en province.

?id=7fZJCif9j5MJ9esN7ypPoiCf0hHRDr2c

Trafic international : 474 252 passagers soit 48,1 % du 1er trimestre 2019 

Le trafic international, très ralenti en début d’année, a connu une nette embellie en fin de trimestre, dès l’assouplissement des mesures sanitaires. Il constitue 38,5 % du trafic total.

Les échanges internationaux ont été réalisés en majeure partie en Europe avec 415 764 passagers transportés (48,5 % du T1 2019). Dans l’espace Schengen, Bruxelles a été la destination principale, suivie par Madrid, Amsterdam et Lisbonne. Dans les autres pays d’Europe, le trafic londonien a dominé une nouvelle fois.

Hors Europe, l’essentiel du trafic international s’est réparti entre le Maroc, la Turquie et la Tunisie. Le Maroc, où les échanges suspendus fin 2021 ont repris en février 2022, a réalisé plus de la moitié du trafic international (hors Europe).

Pour le fret 

Avec 12 548 tonnes traitées, le trafic fret et poste représente 66,1 % du T1 2019.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.