#Agriculture #Annecy #Annemasse #Artisanat #AuvergneRhoneAlpes #BTP #CCIHauteSavoie #Commerce #Economie #Emploi #Industrie #Tourisme #Annecy #Annemasse #AuvergneRhoneAlpes
redaction
31 mai 2022 Dernière mise à jour le Mardi 31 Mai 2022 à 07:05

La CCI Haute-Savoie a fait le point sur l’économie locale du 1er trimestre de l’année. Tour d’horizon secteur par secteur.

?id=yu14bsHor6rhkhIbaNFczeeEG9ZDMFcN

INDUSTRIE : Un net rebond

Après une stagnation en fin d’année, l’activité industrielle connait un net rebond au 1er trimestre. Le taux d’utilisation des capacités de production retrouve son niveau d’avant-Covid et les carnets de commandes France & Export sont satisfaisants.

Les difficultés d’approvisionnement et le coût de l’énergie (amplifiés par la guerre en Ukraine) impactent toutefois cette reprise et les marges des entreprises.

Décolletage : situation disparate avec une chute d’activité pour la filière automobile et une dynamique pour les autres marchés (confrontés néanmoins à la pénurie et aux coûts des matières premières).

COMMERCE INTERNATIONAL : Des échanges commerciaux dynamiques en 2021

L’année 2021 aura été favorable en matière d’échanges commerciaux qui se situent globalement au niveau des résultats de 2019. Les exportations s’élèvent à 5 478 M€ et les importations à 4 596 M€, avec une balance commerciale qui reste excédentaire à 882 M€. Le « palmarès Pays » reste inchangé par rapport à 2020 pour les clients (Allemagne, Suisse et USA) et pour les fournisseurs (Allemagne, Italie et Suisse).

COMMERCE : Une situation dégradée

Après des soldes d’hiver jugées plutôt décevantes, la conjoncture commerce est impactée par l’inflation, la hausse de l’énergie et les incertitudes liées à l’Ukraine.

L’activité n’est pas bien orientée pour l’alimentaire avec des chiffres d’affaires en retrait. La tendance favorable que connait l’équipement de la personne depuis un an a été stoppée net, la branche culture-loisirs- cadeaux poursuit sa dégradation et l’équipement de la maison est en léger recul.

Seule la branche santé/beauté connait une amélioration avec des CA qui se sont redressés.

?id=DZTg0WCfdhzMubFg7mKzk3vBdEs5mpGx

TOURISME : Des indicateurs qui repartent au vert

En ce qui concerne l’hiver 2021/22, les premiers chiffres indiquent une fréquentation très légèrement supérieure à celle d’une saison normale (avec un taux d’occupation de 66% et des journées-skieurs en progression de 4%).

Un bilan très satisfaisant, d’autant que le début de saison a encore été marquée par la crise sanitaire et les restrictions liées aux voyages internationaux. La saison d’été s’annonce plutôt bien et devrait retrouver un niveau normal – voire un peu supérieur- en termes de fréquentation.

SERVICES : Une situation plus favorable que prévue

Toutes les branches affichent des tendances mieux orientées que celles envisagées par les professionnels. Le niveau d’activité de la restauration est légèrement plus favorable et celui de l’immobilier est en hausse.

La bonne orientation que connaissent les transports depuis mi-2021 se confirme mais elle est freinée par les différentes hausses de prix qui touchent les transporteurs.

Pour les services aux entreprises, la contraction observée depuis le milieu de l’année dernière est stoppée avec des indicateurs plus favorables ce trimestre.

?id=O3P01SWFsxIEDC8kVFZ08g9FkPekTcjB

ARTISANAT : Un léger repli

Ce début d’année marque un très léger repli pour l’artisanat, excepté pour le secteur des services qui connait un regain d’activité mais jugé encore insuffisant. L’alimentaire reste en difficulté dans la continuité de fin 2021 avec une sous-activité. Les entreprises artisanales du bâtiment accusent un repli en raison d’une baisse de la demande ; et la légère amélioration dont a bénéficié le secteur de la fabrication fin 2021 ne s’est pas confirmée.

AGRICULTURE : Un déficit de pluie

La collecte laitière est en baisse mais les ventes de fromages sont dynamiques (notamment en AOP). Le marché est stable pour les veaux de 8 jours, la demande relativement dynamique pour les vaches de réforme et pour l’agneau (les commandes tardives pour Pâques ont fait monter les prix). Céréales : dans le contexte international, les prix ont progressé de 25 à 40 %. Pour l’arboriculture (pommes et poires), les prix sont stables et il reste des stocks. Les prix des légumes sont relativement satisfaisants. Enfin, la viticulture connaît des ventes dynamiques tant en local qu’à l’export. Les niveaux de stocks sont faibles comparés aux années avant Covid-19.

CONSTRUCTION & LOGEMENT : Une légère augmentation des permis

Sur 12 mois glissants (à fin février), les logements autorisés progressent de 4,3% mais majoritairement pour de « l’individuel pur » (Région : +20,8% et France : +24,3%) ; le nombre de logements commencés augmente également (+9,2% contre +8,6% pour la Région et +12,4% pour la France). Par contre, les locaux autorisés sont en baisse sur 12 mois (-6,4%) tout comme les locaux commencés (-9,6%), à l’inverse des tendances nationales et régionales.

EMPLOI : Un taux de chômage sous les 6%

Au 1er trimestre, la demande d’emploi « Catégorie A » a diminué de 25,8% sur un an et de 7,3% par rapport au trimestre précédent, avec 34 370 demandeurs, en dessous du niveau d’avant- crise. Le taux de chômage est de 5,9% au 4ème trimestre 2021 (Région : 6,4% et France : 7,2%) ; par zones d’emploi, ce taux est compris entre 6,6% pour la Vallée de l’Arve et 4,1% pour la zone du Mont Blanc. Les Déclarations Préalables à l’Embauche en cumul au 1er trimestre progressent de 34% par rapport au 1er trimestre 21 (dont 56,7% d’intérim).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.