usine futur
#AlainRousset #Entreprises #Environnement #RegionNouvelleAquitaine #TransitionEcologique #TransitionEnergetique #VieDesEntreprises #NouvelleAquitaine
Denys Bédarride
Aujourd'hui Dernière mise à jour le Vendredi 19 Juillet 2024 à 16:02

10 ans après sa mise en place, la Région Nouvelle-Aquitaine fait évoluer le programme « Usine du futur », dont l’objectif est de construire une économie performante, sociale et durable et d’accompagner sur 3 ans 300 nouvelles entreprises dans l’amélioration de leurs performances économique, sociale et environnementale.

En inscrivant Néo Terra – feuille de route pour accélérer la transition énergétique et écologique – au cœur de la dynamique, l’ambition du programme « Usine du Futur 4 » sera notamment d’accompagner sur 3 ans 300 nouvelles entreprises dans l’amélioration de leurs performances économique, sociale et environnementale, et 100 nouvelles entreprises sur des projets de transitions stratégiques sur la période 2024-2025. 

La Région Nouvelle-Aquitaine a été pionnière dans le déploiement de « Usine du futur » sur son territoire

En effet, dès février 2014, la Région a souhaité redonner des marges de manœuvre aux entreprises en les accompagnant vers l’excellence opérationnelle et environnementale et en soutenant leur transition vers l’usine numérique et connectée, en insistant sur la qualité de vie au travail comme facteur d’amélioration de la productivité des entreprises. 

Pour Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, « le programme « Usine du futur », qui a été lancé en 2014 par la Région, a aidé plus de 1 000 entreprises à moderniser leur outil de production. C’est un formidable levier pour faire bondir leur productivité (jusqu’à 50 % dans certaines sociétés), tout en améliorant la qualité de vie au travail des salariés. Aujourd’hui, il est aussi un précieux atout pour accompagner les entreprises dans leurs transitions environnementales, sociales, leur politique RSE ». 

Les entreprises souhaitant s’engager dans le programme Usine du futur 4 pourront candidater dès le mois de septembre.

L’Usine du futur en chiffres clés 

Depuis 2014, 1 171 sites d’entreprises ont été diagnostiqués au titre du programme « Usine du Futur ». 60 % de ces entreprises ont entre 10 et 50 salariés et 26 % ont moins de 20 salariés,150 sont des ETI.

Suite à ces diagnostics le bilan des aides pour la mise en œuvre des plans d’actions est le suivant :

1 903 dossiers d’aides aux entreprises ont été votés,

684 entreprises qui ont engagé des actions de transformation suite aux diagnostics,

70 % des entreprises diagnostiquées à ce jour ont engagé un plan de progrès

Presque 3 dossiers de soutien par entreprise (en moyenne)

• Ce qui représente 257 millions d’euros d’aides individuelles et collectives (hors aides Covid) pour un montant d’investissement réalisé supérieur à 1 milliard d’euros.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *