#2022 #AnalyseEconomique #BanqueDeFrance #CCIMarseilleProvence #Conjoncture #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur #Videos #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur
Nathalie Bureau du Colombier
18 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 18 Mars 2022 à 11:40

La croissance sera au rendez-vous en 2022 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, d’après l’enquête réalisée par la Banque de France auprès d'un panel de 1400 chefs d’entreprises, après avoir connu un rebond de la demande en 2021 en particulier dans l’industr

 

Après la déclaration de guerre de Vladimir Poutine à l’Ukraine, les chefs d’entreprises s’interrogent quant à l’impact du conflit sur le prix de l’énergie qui ne cesse de flamber depuis plusieurs mois.

Des tensions géopolitiques qui pourraient hypothéquer l’élan de la reprise économique annoncé en début d’année dans l’Hexagone.

La Russie de pèse que 1% des échanges avec la France, ” tempère Jean-Christophe Ehrhardt, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Banque de France.

Le 24 février 2022, il présentait aux côtés de Maurice Wolff, membre élu à la Chambre de commerce et d’industrie de la métropole Aix-Marseille-Provence, les résultats de l’enquête de conjoncture. 

Le climat des affaires est favorable dans un contexte de poursuite de la reprise nationale. Si la croissance promet d’être au rendez-vous en 2022 dans tous les secteurs et que les intentions d’investissements et de recrutement se confirment, la prudence est de mise au regard de l’évolution de la crise sanitaire, du coût des matières premières, des difficultés de recrutement et d’approvisionnement. 

?id=fNKQArao81d3ukbykpqDO0LS7CUwAB6Z

L’industrie au cœur de la dynamique de reprise

Jean-Christophe Ehrhardt a également annoncé une hausse du salaire moyen en France de 6% cette année pour compenser l’inflation galopante.

« Le retour au niveau d’avant-crise est perceptible et tiré par le dynamisme des activités industrielles (métallurgie, pétrochimie, plasturgie, matériels de transport, électronique) », commente Eric Sella, adjoint aux affaires régionales à la Banque de France en PACA.  

En 2021, dans l’industrie, la croissance de la production enregistrée par les entreprises du panel est de + 13,9 % dont plus 16 % à l’export.

Dans les services marchands, les transactions ont observé une progression notable, globalement sur le chiffre d’affaires (+ 14,9%), porté par l’export (+16%).

Dans la construction, l’évolution de la production totale et de +9,2 %, niveau encore insuffisant pour confirmer un véritable rebond.

« Nous sortons de 2021 avec une forte reprise dans l’industrie et le commerce de gros. En revanche, les cafés, hôtels, restaurants et activités événementielles restent pénalisés. Certains se posent la question de changer de modèle économique », tempère Maurice Wolff. Les services marchands ont retrouvé un niveau conventionnel à l’exception du tourisme et des activités événementielles.

L’effet reprise a impacté positivement la dynamique d’investissement qui comporterait plusieurs formes ; un effet rattrapage pour l’ensemble des entreprises complété par une amélioration voire, dans certains cas, une augmentation des capacités productives dans l’industrie.

Sans exclure les difficultés existantes, la situation de l’emploi s’est révélée globalement positive hormis dans la construction. 

« 2021 est l’année du rebond avec 650 000 emplois créés dans le secteur privé. Nous allons revenir à la normalité », complète l’élu consulaire. La région est marquée par une visibilité partielle dans le secteur de la construction qui dispose de signaux positifs en fin d’année.  

 

Photo: Jean-Christophe Ehrhardt et Maurice Wolff. ©NBC

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.