#AnalyseEconomique #Economie #Enfance #Etude #InfosNationales #RentreeScolaire #Salaries #Social #InfosNationales
redaction
29 août 2022 Dernière mise à jour le Lundi 29 Août 2022 à 08:08

À l’heure où les prix s’enflamment et où l’inflation dépasse les 6 %, contre toute attente le coût de la garde d’enfants résiste et augmente de manière modérée en 2022. Le baromètre Yoopies1 atteste d’une hausse de 2,97 % du coût horaire de la garde

?id=wi7akAhcmMw1wvD9hCwBHJu2Q59pvjwZ

Les assistants(es) maternels(les) ne répercutent pas l’inflation sur leurs tarifs horaires

 

Dans ce contexte économique tendu, de nombreux ménages voient leur pouvoir d’achat diminuer. Face à cela, les assistants(es) maternels(les) soulagent les parents et ne répercutent que très peu l’inflation sur leur taux horaire.

En effet, à la rentrée 2022, on observe une hausse de moins de 2 % pour le tarif horaire des assistants(es) maternels(les).

 

C’est en Corse que le coût horaire est le plus élevé (4,54 € par heure et par enfant), suivi par la région PACA (4,25 € par heure et par enfant) et l’Ile-de-France (4,06 € par heure et par enfant).

C’est dans les Pays de la Loire que l’on note l’augmentation la plus forte du tarif horaire (+2,73 %), la région restant cependant l’une des moins onéreuses (3,39 € par heure et par enfant) avec la Normandie (3,38 € par heure et par enfant).

En ce qui concerne le prix de la garde à domicile, on observe une augmentation un peu plus importante (+2,97 %) avec un salaire moyen à 9,70 €/h.

L’Ile-de-France reste la région la plus chère pour faire garder ses enfants (9,79 €/h), suivie de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (9,71 €/h) et des régions Bretagne et Auvergne-Rhône-Alpes (9,67 €/h).

?id=oMDokhBIaeO2VcrwBb2fsjT7O89zJKYx

On note toutefois que c’est en Bourgogne-Franche-Comté que les tarifs ont augmenté le plus : +4,95 % pour un taux horaire moyen à 9,54 €. Cette augmentation reste, toutefois, modérée face à celle de l’inflation. Cependant, au cours des dernières études menées par Yoopies, un constat se dégage sur la durée plus longue de répercussion du cycle économique sur les tarifs de la garde d’enfant. C’est pourquoi, Yoopies projette une augmentation probable des prix au cours de l’année à venir.

Face au contexte de crise économique actuel, les assistantes maternelles font à nouveau preuve de solidarité avec les familles, en n’augmentant que très peu leurs tarifs, alors même que leurs frais augmentent considérablement avec notamment 33 % de hausse des prix de l’énergie sur un an au mois de juin. Cependant, on peut s’attendre à une hausse des prix de la garde d’enfant dans les mois à venir,” commente Michel Centeno, directeur général de Yoopies.

?id=jcIOMjvUNlCMy6EP80lDaVkW4xRxQ0mi

La garde d’enfant comme une arme d’augmentation du pouvoir d’achat pour les employeurs

Il n’en reste pas moins que le budget de garde d’enfants continue à représenter une part importante du pouvoir d’achat des Français. Face à une demande de plus en plus présente d’augmentation des salaires, il est important de rappeler que les employeurs peuvent aussi accompagner leurs salariés parents.

En proposant à leurs salariés du financement de services à la personnes sur une carte, au même titre qu’elle leur propose des titres-restaurant, des titres-mobilité ou une indémnité télétravail, l’employeur peut augmenter le pouvoir d’achat de leurs salariés et ainsi pallier l’augmentation du coût de la garde d’enfant et favoriser l’équilibre vie pro / vie perso.

En ce qui concerne la fiscalité, l’entreprise bénéficie d’une exonération de charges sociales sur les sommes versées aux salariés dans la limite de 1 830 euros annuel par salarié.

Elle bénéficie aussi de 25 % de crédit d’impôt. De son côté, le salarié bénéficie d’exonération d’impôt. Une arme anti-inflation dont les employeurs ne devraient pas se priver pour les négociations annuelles obligatoires à venir.

?id=VM0K5UCpgndLg5sWz83309Aw1UVQonzv

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.