Ecomnews - Adds
Albi : Vers une plus grande féminisation du personnel dans les métiers du BTP
Par Simon Corinne publié le 12 DEC 2018 à 10:00
La Fédération Française du Bâtiment et des Travaux Publics du Tarn, la Préfecture du Tarn, Axe Intérim, l’AFPA d'Albi, le Lycée professionnel Sidobre, la Mission Jeunes Nord Tarn ont signé une convention de partenariat dans le cadre du projet « Les femmes dans le BTP : Parcours gagnant vers l’emploi » ce 6 décembre à Albi afin de répondre aux besoins en personnel du BTP.
Ce sont près de 60 000 offres d’emplois qui sont proposées chaque année dans le secteur du bâtiment dans le département du Tarn pour pallier à la fois les départs en retraite et faire face aux marchés émergeants dans ce secteur d’activité. Malheureusement, l’offre reste toujours bien au dessus de la demande et il persiste une véritable pénurie de main d’œuvre qualifiée.
Pour combler cet écart récurrent, tous les acteurs de ce partenariat ont choisi d’orienter leurs réflexions et leurs initiatives vers un public féminin.

L’AFPA mise sur un personnel féminin pour répondre aux besoins du BTP

L'AFPA, organisme, compétent en la matière, offre 7 formations dans les métiers du bâtiment avec près de 90 stagiaires annuellement. Il a choisi d’adapter et d’ajuster un parcours de formation « sur-mesure » en fonction du profil des candidates à qui il est seulement demandé, outre un réel désir de se réorienter et une volonté d’aller vers ce secteur d’activité, un « savoir-être ».

Pour Serge Dreyer, Directeur de l’AFPA (Albi/Rodez/Decazeville), « il n’y a aucun pré-requis technique. Toutes les personnes qui viennent à l’AFPA démarrent de zéro, c’est la pédagogie de l’AFPA que d’offrir de nouveaux horizons professionnels ».

Le « savoir faire » : l’AFPA est là pour « calibrer » cette formation que ce soit par le biais d’une alternance en contrat pro (d’une durée d’un an) ou encore par une formation préalable à l’embauche (400 heures). L’AFPA est épaulée en amont par Axe Emploi qui gère le recrutement et la mise à disposition dans les entreprises.

C’est donc la mise en place, à titre expérimental, « de 3 parcours féminins pour satisfaire les besoins en recrutement de 3 entreprises du BTP du Tarn » : Une peintre, une électricienne et une technicienne en bureau d’étude.

?id=oNRV0soBMoJ8qFB5y8Gso7N4yOxG8YV6

Le bâtiment souhaite vivement s’engager « dans une politique volontariste de recrutement de femmes sur les chantiers et dans les ateliers ».

L’objectif de la convention : « inciter des femmes à aller vers les métiers du Bâtiment. Ces métiers là sont ouverts, ne vous mettez pas de barrières, les femmes dans le bâtiment c’est possible, il y a plein de métiers qui sont adaptables » Marie NETANU, Chargé de Clientèle à L’AFPA. Ce sont donc autant d’opportunités d’emplois pour les femmes sur un marché non « délocalisable » avec la possibilité de créer sa propre entreprise.

Face aux besoins grandissant de personnels dans les métiers du BTP, la réponse pourrait donc venir de la gente féminine. Déjà présente dans les métiers du Bâtiment, les femmes représentaient en 2016 12% des effectifs salariés répartis de la façon suivante : 18,4% de cadres, 46,2% d’employés/techniciens et 1,5% d’ouvriers.
En termes d’entrepreunariat, il faut savoir que plus d’une entreprise sur deux dans le Tarn est dirigée par une femme et que 30 ans après la création du premier groupe Femmes dirigeants à la FFB, ils sont aujourd’hui au nombre de 94 et compte près de 3000 femmes.
Et puis comme le chantait si bien Jean Ferrat … la femme n’est-elle pas l’avenir de l’homme ?
?id=p9hrNOJGgYPpzFFf84C7W3FhSH5hFVPL
Ecomnews - Adds