Ecomnews - Adds
Grasse : L’Institut d’Innovation et de Partenariats Arômes Parfums Cosmétiques d'Université Côte d’Azur va permettre d'accompagner les entreprises du secteur
Par Sanya Maignal publié le 25 NOV 2021 à 10:50
Après les étudiants, enseignants, entrepreneurs, start-upers, coworkers, c’est aux chercheurs de l’université Côte d’Azur d’investir l’espace Jacques-Louis Lions. Ce lieu hybride, dédié à l’innovation et à la création, est un endroit de convergence qui fait de lui une destination privilégiée pour la R&D, et l’entrepreneuriat. Le nouvel institut spécialisé dans les sciences des odorants sera un lien privilégié entre la recherche et les entreprises du secteur.

Après l’installation, en 2019, des laboratoires pour le Centre de Créativité et d’Innovation en Sciences des Odorants au sein de l’Hôtel d’entreprises Grasse Biotech, les ingénieurs et chercheurs dans le domaine des arômes, parfums et cosmétiques, installent leur institut d’innovation et de partenariat à l’espace grassois Jacques-Louis Lions.

Un espace que Jérôme Viaud a voulu propice à la création de collaboration et de synergie. « C’est une démarche supplémentaire pour enrichir le campus universitaire de Grasse, souligne le Maire de Grasse-Président de la Communauté d’agglomération Pays de Grasse.

Dans ce lieu atypique, des regards croisés vont permettre de faire naître de nouveaux projets. »

?id=DeqAJ3lgPoCShzZPFAujKMEsWxjCbPbd

Impulser la dynamique territoriale

« L’institut aura pour mission, en relation avec les acteurs institutionnels et économiques, d’impulser des actions de recherche partenariale et de transfert de technologie et de connaissances ainsi que de favoriser l’expertise et l’innovation dans les entreprises au service du développement économique et de la création d’emplois sur notre territoire, précise Jérôme Viaud.

Sa mission est d’être un outil de recherche partenariale et d’expérimentation croisée, de mener des recherches à fort potentiel. C’est un atout indéniable pour le territoire et pour nos entreprises, qui favorise l’expertise et l’innovation au service de leur développement. »

Ce travail se base sur la richesse du territoire et « Sur le territoire du pays de Grasse cette richesse est dans le domaine des arômes, des parfums et de la cosmétologie, explique l’installation le Président de l’Université. En 2016, à l’époque de l’Idex, on a déjà travaillé la problématique des synthèses, de modélisation des arômes et des parfums. »

?id=sDgnDgHNMSn9AQAluhX8tZhY9gJUxjF0

Lien entre les laboratoires de recherche universitaire et les entreprises

« Lieu de fertilisation croisée, l’Institut a pour vocation de favoriser le lien avec l’entreprise et assurer la connexion effective et les interactions entre recherche fondamentale et innovation autour d’une plateforme technologique/partenariale de très haut niveau.

Ainsi réunit-il les acteurs de la recherche, de l'enseignement et du monde socio-économique dans une logique collaborative visant à la fois à comprendre les solutions existantes, les nouveaux besoins et les perspectives d’évolution dans les domaines d’activité stratégique identifiés telles que la parfumerie, cosmétique, ingénierie olfactive, santé et bien-être » explique Jeanick BRISSWALTER, Président d’Université Côte d’Azur.

?id=juwo9aRb4DaaZp1Ae9GltF7C8tcwMdAb

Accompagner le entreprises du secteur sur de nombreuses problématiques

« L’institut et le laboratoire d'analyses chimiques qui viennent d’être inaugurés doivent accompagner les entreprises sur tous les sujets en rapport avec la science des odorants : caractérisation, sécurité des produits, sécurité des ingrédients, problématique de naturalité d'authenticité d'adulteration… domaines où la chimie analytique peut apporter des réponses », explique Sylvain Antoniotti Directeur de l’Institut 2IP APC.

L’équipe du Directeur constituée de quatre ingénieurs et doctorants a à sa disposition des instruments déjà opérationnels pour des projets déjà en cours, des instruments en phase de test, d’autres nouveaux qui viennent d’être reçus.

En 2022, l’équipe va chercher des financements supplémentaires sur certains appels à projets pour s’équiper avec des équipements de pointe.

Ainsi « ce nouvel Institut d’innovation sera un véritable vecteur d’accélération pour les projets innovants que ce soit pour les entreprises hébergées au sein de notre pépinière et de notre hôtel d’entreprises GrasseBiotech, mais aussi pour l’ensemble des entreprises du territoire qui vont accéder ainsi à un écosystème unique et bénéficier d’un environnement privilégié propice à leur développement et à l’innovation », souhaite Jérôme Viaud.

Ecomnews - Adds