Ecomnews - Adds
Quelle coopération entre Toulouse et Montpellier ? Le maire de Montpellier en visite au CHU de Toulouse
Par Charline Poullain publié le 19 MARS 2021 à 09:34
Journée toulousaine pour Michaël Delafosse, le maire de Montpellier et président pour l’Occitanie de la Fédération Hospitalière de France. Après une visite au CHU, il a rencontré le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. La crise doit resserrer les liens.

Première étape de la journée toulousaine : l'hôpital Purpan de Toulouse.

Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président pour l’Occitanie de la Fédération Hospitalière de France (FHF), a été reçu au service des maladies infectieuses et tropicales.

Il a pu s’entretenir avec le directeur du CHU, qui est le 4e centre hospitalier universitaire de France, avec 16 000 employés, 300 000 hospitalisations par an (en temps normal) et 900 000 consultations externes.

?id=caJD75qVdbGnLeGC6JIzBYFl55H8XAbx

« Cela me permet d’être plus familier de l’établissement pour pouvoir, au nom de la FHF, en évoquer les enjeux et l’accompagner en termes d’investissements, explique Michaël Delafosse, puisque la FHF dialogue avec l’ARS (Agence régionale de la santé) afin de dégager des crédits pour financer les projets ».

Et d’ajouter : « L’hôpital public a répondu présent. Il faut maintenant que les moyens soient au rendez-vous. Il n’ y aurait rien de pire après cette crise qu’il n’y ait pas de chantiers pour améliorer les conditions de travail et de prise en charge ».

?id=4KOGqPibW64u6zbZc5WYODStyRkLaHBy

« La crise a renforcé nos liens »

« Nos équipes ont l’habitude depuis longtemps de travailler ensemble, mais la crise a renforcé nos liens, ajoute Marc Penaud, directeur général du CHU de Toulouse et vice-président de la FHF. Nous travaillons ensemble depuis un an de façon très forte sur le pilotage des soins critiques et des lits. C’est ensemble que nous répondrons à la possibilité d’accueillir des patients qui viennent de régions particulièrement en tension ».

Car Toulouse connaît aujourd’hui une stabilisation avec environ 130 hospitalisations par jour, dont une trentaine en réanimation, surveillance continue et soins intensifs. « C’est une situation en plateau, inférieure à ce que l’on a eue », situe l'infectiologue, Muriel Alvarez, responsable de la cellule de crise à l'hôpital Purpan.

?id=nrGffr8z81inZMg6MaTOMO1W9Wrx6vAJ

De maire à maire

Puis le maire de Montpellier a été invité par son homologue toulousain, Jean-Luc Moudenc, « pour échanger sur les relations entre nos deux métropoles, qui n’ont pas vocation à être en concurrence mais complémentaires. En période de crise on a plus intérêt à unir nos forces ».

Michaël Delafosse prévoyait également de rencontrer Pierre Ricordeau, directeur de l'ARS Occitanie.

Ecomnews - Adds