Ecomnews - Adds
Marseille : Heineken investit près de 29 millions d'€ dans sa brasserie
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 15 AVR 2019 à 08:00
La brasserie Heineken de la Valentine à Marseille va accroître d’un tiers sa production à compter de mars 2020. Outre la petite bouteille verte, la brasserie produira désormais la Desperados, autre marque du brasseur néerlandais pour accompagner un marché en croissance. Zoom sur cet investissement de 28,9 millions d’euros assorti d’un plan de recrutement de 18 personnes.

L’odeur de houblon envahit les narines, les lignes de production tournent à plein régime (100 000 bouteilles / heure) et chaque jour une centaine de camions entrent et sortent de la brasserie Heineken de Marseille, une des trois brasseries du groupe néerlandais en France (Schiltigheim en Alsace, et Mons-en Baroeul près de Lille).

Après avoir investi 24 millions d'€ ces dix dernières années, Heinekein lance « Phénix » un nouveau programme d’investissement de 28,9 millions d'€ portant sur l’extension de capacité de celle qui est déjà la plus grosse brasserie du Sud de la France.

En janvier 2019, les premiers travaux ont débuté par l’extension de la zone logistique et devraient s’achever en mars 2020. « Nous augmentons la capacité de production de 35%. La brasserie va passer de 130 à 170 millions de litres de bière par an.

Nous allons produire la Desperados. Cette bière, jusque-là seulement produite dans le nord de la France, connaît une croissance à deux chiffres. L’investissement porte également sur la transformation d’une partie de nos déchets en biogaz qui alimentera le circuit de chauffage », a annoncé Frédéric Cabrera, nouveau directeur de la brasserie Heinekein de la Valentine à Marseille le 8 avril dernier.

Ce jour-là, il recevait l’adjoint au maire de Marseille, adjoint au maire de Marseille, Sarah Boualem, élue des 11e et 12ème arrondissement et Stéphanie Chauvet, directrice de la Cité des métiers pour parler des recrutements en cours.

?id=WQGLC7TiXVe9zbIhyWE410HzLC3LYRMu

Pour accompagner la croissance du site, les effectifs passeront de 132 à 150 employés. « Les prochains recrutements, Bac Pro, BTS, porteront sur l’extension liée au process. Nous recherchons des opérateurs pour faire tourner la nouvelle ligne de conditionnement de la Desperados », détaille Fréderic Cabrera.

« Heineken participe au renouveau économique de la Vallée de l’Huveaune ainsi qu’à l’évolution des emplois dans le secteur industriel de Marseille. Chaque année, 500 emplois sont créés dans cette zone marquée par l’importance des industries agroalimentaires », détaille l’élu de la Ville.

Les 130 millions de litres made in Marseille, élue meilleure Heineken du monde par le groupe néerlandais, abreuvent essentiellement les consommateurs locaux de Biarritz à Menton. 70 % du breuvage est consigné dans des bouteilles , 30% alimente en fûts les cafés, hôtels et restaurants de la région sud.

Au total, 4000 personnes travaillent pour Heineken dans l’Hexagone, dans la production, la commercialisation et la distribution, via la filiale France Boissons.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER en direct de Marseille

?id=69J2EDZxc68WnEseTr3YtC3OJnf4LsWG

Ecomnews - Adds