Ecomnews - Adds
Métropole Nice Côte d'Azur : 3.5 millions d'€ pour relancer l'économie azuréenne
Par Sanya Maignal publié le 02 JUIN 2020 à 09:35
Alors que le déconfinement est en cours et que l'économie azuréenne, comme partout en France reprend tout doucement, Christian Estrosi annonce lors de la réunion avec les acteurs économiques locaux : "Nous faisons face à une bombe à retardement". Le Maire de Nice et Président de la Métropole Nice côte d'Azur veut anticiper et lance des mesures pour aider l'économie et soutenir l'emploi.

Après une une baisse importante du nombre de demandeurs d’emplois sur la Métropole en 2019, (-5,5%), le 1er trimestre 2020 montre une nette augmentation (+12%).

"Les Alpes Maritimes comptent au premier trimestre 90.000 demandeurs d'emploi (cat. A), précise François Delemotte, Directeur régional adjoint de la DIRECCTE PACA. 211.000 salariés, c'est à dire deux sur trois, soit plus de 30.000 entreprises du département sont au chômage partiel."

"Lorsque le dispositif prendra fin, des milliers de salariés vont se retrouver dans une situation de précarité car, face à l’incertitude et les difficultés de trésorerie, de nombreuses entreprises n’auront pas la capacité de réintégrer la totalité de leurs effectifs", estime Christian Estrosi.

Alors une fois de plus, il anticipe, en lançant des mesures pour éviter les licenciements massifs et faciliter le retour à l’emploi.

?id=BAii6di4VKWDv9glinCgpFRJT1jdthlO

Trois grands axes du Pacte économique pour l’emploi

Les mots clés de ce pacte sont protection, relance et restructuration. L'objet est de sauvegarder l’activité économique et les entreprises à court terme via les mesures d’urgence mises en place.

Le deuxième axe est la sécurisation de la reprise de l’activité et du retour à l’emploi à moyen terme pour soutenir le redémarrage dans une période post-confinement et donner les moyens aux entreprises de rebondir.

Et enfin, ce pacte devra intensifier la diversification du tissu économique et développer un modèle économique résilient et durable à long terme.

Un éventail de mesures d’urgence, pour donner aux entreprises niçoises les moyens de préserver leur activité et leurs emplois, a été rapidement pris dès le début du confinement (lire).

Plusieurs dispositifs de soutien et d’accompagnement des entreprises et demandeurs d’emplois sont prévus à présent dans le cadre de la relance qui sera dotée d’un budget supplémentaire de 3,5 millions d'€ (pour le deuxième semestre 2020).

Les actions de relance économique concernent surtout les entrepreneurs et publics les plus fragilisés, ainsi qu’aux PME stratégiques de notre territoire.

La Métropole cible les secteurs économiques les plus fortement impactés, tels que le tourisme et le commerce, mais également l’industrie et l’innovation afin de renforcer l'attractivité économique dans les filières d’avenir.

"Des mesures cohérentes et qui vont apporter le soulagement aux entreprises en ce moment de conquête, explique Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d'Azur. "Nous entrons dans la phase la plus complexe qui est le redémarrage, c'est compliqué, il faut assurer la croissance qui risque d'être plutôt lente. Il va falloir accompagner les entreprises sur la durée. La CCI va continuer à s'investir davantage dans son rôle d'accompagnement et d'apport des solutions au quotidien."

Au premier plan ... Emploi, formation...

Christian Estrosi annonce un plan métropolitain pour la relance de l’emploi en partenariat avec l’ensemble des acteurs du développement économique, de l’emploi et de la formation.

Ce pacte permettra d’établir une feuille de route commune pour le territoire et de définir les priorités en anticipant les besoins des entreprises en termes de compétences et de nouvelles formations à mettre en place pour que les recrutements se fassent en local.

Il devra déboucher sur une coordination renforcée et des dispositifs concrets. Soutenue par la Région et la Métropole de Nice (300k€/an), l’École 42, fondée par Xavier Niel, s'implante à Nice ce qui répond à un vrai besoin en compétences numériques des entreprises locales.

... industrie, innovation...

La Métropole travaille également sur les modalités d’intervention en fonds propres qui permettraient de contribuer à la capitalisation, voire à la relocalisation d’entreprises stratégiques sur le territoire.

Dotée d’une première enveloppe métropolitaine de 1,2 à 1,5 million d'€ aux côtés de partenaires et investisseurs privés, un tel dispositif permettra de compléter les aides d’urgence accordées sous formes de prêt et de subventions, et surtout de favoriser la croissance et maintenir sur le territoire les entreprises qui jouent un rôle pivot au sein des filières et des chaînes de valeur locales.

Christian Estrosi souhaite également lancer un plan pluriannuel de requalification et revalorisation des zones industrielles et des sites d’activités économiques pour les rendre plus attractifs et plus compétitifs. Une première phase de travaux d’aménagement à hauteur de 500k€ est prévue pour cette année.

... et tourisme et commerce

La Métropole met en place, avec la Banque Publique d’Investissement, un programme d’accompagnement pour les PME du tourisme et va lancer un appel à projets d’innovation en tourisme responsable et durable.

Le budget prévisionnel est de 250k€. Et enfin un incubateur de commerces sera lancé pour soutenir les commerçants dans un contexte de crise.

Ecomnews - Adds