Ecomnews - Adds
Montpellier : La nouvelle faculté de médecine vous ouvre ses portes
Par Redaction publié le 31 DEC 2019 à 08:00
Montpellier possède la plus ancienne Faculté de Médecine en exercice du monde avec un campus à la pointe de la technologie : 800 ans d’histoire. Mais comment va-t-elle relever les nouveaux défis qui s’imposent à elle, à la santé, à la médecine mais aussi aux patients. Reportage.

Ce campus, appelé Arnaud de Villeneuve a été élaboré par l’architecte Francois Fontès et inauguré en 2017.

Dans ce bâtiment fait de verre, d’acier, d’inox, de granite et de béton, la couleur rouge (couleur de la médecine, « ADN » de l’ancienne faculté) est omniprésente jusqu’a la moquette… rouge avec inscrit le nom de médecins célèbres.

Il compte 12 500 m2 repartis en 5 étages et un rez-de-chaussée :

- les étages 1 à 3 comportent 5 amphithéâtres connectées entre eux par des cameras, 25 salles de travaux pratiques et une partie administrative importée de l’ancienne faculté

- les étages 4 et 5 eux sont consacrés aux plateaux de simulations et aux laboratoires anatomiques.

Aujourd’hui, il y a entre 6 et 7 mille étudiants dont 1500 en premier cycle et 1000 internes qui étudient dans la faculté.

La nouvelle faculté s’inscrit comme l’ancienne dans le challenge constant depuis 800 ans : progresser pour exister. Elle est la preuve de l’alliance entre tradition et modernité; humanité et technologie.

Elle est positionnée à un point stratégique avec la ligne 1 de tramway arrêt Occitanie mais également grâce à sa proximité avec l’hôpital Lapeyronie, servant aux stages des élèves en internat et aux professeurs exerçants, et aux nombreux laboratoires de haute-technologie comme l’institue génomique. Ce mix hospitalier-universitaire fait de ce campus « un vaisseau amiral »

?id=P5eDD0O4Awq1bLlFfPS0nVDt9T5X1EDl

Comment se déroule l’apprentissage ?

Il se déroule en 3 parties :

- Tout d’abord, le savoir acquit avec le PACES

- Le savoir faire (gestes, manipulation…)

- Enfin, le savoir être c’est-à-dire l’approche avec les patients (mauvaise nouvelle à annoncer…)

- Le plateau de simulation:

Il permet d’apprendre en situation mais en sécurité que se soit pour l’étudiant ou le patient. Ces simulations vont former le socle de référence des étudiants en médecine (avant c’était au chevet des patients)

Grace aux simulations, les étudiants vont apprendre la gestuelle « basique » (ex: intubation) sur des mannequins : travail sur la capacité à reproduire des gestes, cela va également servir d’évaluation. C’est la dimension certificative.

Différents scénarios peuvent être mis en place :

-Ceux en 3D, virtuels dans lesquels il faudra choisir une stratégie (dimension technique).

-Ceux en situation faisant travailler le savoir être (dimension non-technique).

Apres les étudiants se retrouvent lors de débriefing afin de s’exprimer et de voir les différentes approches qu’il fallait avoir.

Tout cela est possible grâce à la technologie avec par exemple des mannequins reproduisant des signes d’insuffisance aortique, permettant ces scénarios réalistes et stressants pour l’étudiant ou le Projet HYPERREALISME qui a pour but de leurrer le cerveau pour retrouver toutes les conditions d’un cas réel.

?id=IUeAVLG4k1AqoJ5X0w5dQdGRHvRGmhLa

  • ARM (Assistant de Regulation Médicale):

L’Assistant de Régulation Médicale est le premier maillon de la chaine de secours pré-hospitaliers : c’est le premier interlocuteur de toute personne composant le 15 ou le 112 pour une urgence médicale.

Le CHU est la première école à ouvrir une formation dans ce domaine qui comptent 40 élèves en ce moment.

  • LIR (Laboratoire Informatique et Robotique)

Le but c’est d’allier la technologie à la médecine afin d’aider les médecins lors d’opération pour leur donner plus de précision comme avec la microchirurgie.

  • Simulation synthétique:

Comme on l’a dit précédemment l’alliance des chercheurs aux médecins est très nouveau.

La simulation synthétique permet aux étudiants de s’entrainer (formation chirurgie) et peut même leur permettre de trouver leur « vocation ». Cela fait redécouvrir l’enseignement et le compagnonnage perdu à l’époque ainsi qu’une égalité d’enseignement pour tous les étudiants . Le matériel utilisé vient de la récupération d’ instruments des blocs opératoires.

La réalité virtuelle permet elle de revoir en stéréoscopie une opération d’un chirurgien et de travailler l’habilité en immersion

Un tiers des start-up dans le domaine de la santé dans la métropole sont au BIC ( incubateur )

  • Laboratoire d’anatomie:

L’anatomie est la plus ancienne discipline médicale

On l’enseigne en premier cycle mais on elle est étudiée chaque année. On l’enseigne:

-soit par la dissection afin de pourvoir voir à quoi ressemble les organes mais aussi afin de se confronter à la mortalité.

-soit par dissection mais là virtuelle avec le projet de réanimation anatomique à l’aide de fluide…

La Faculté de Médecine va donc fêter en 2020 ses 800 ans et à Montpellier elle a encore de belles pages d’histoires médicales à écrire avec cette fois le soutien de la technologie pour aider le médecin mais pas pour le remplacer.

Découvrez aussi notre article sur les festivités des 800 ans de la Fac de Médecine

Ecomnews - Adds