Ecomnews - Adds
Provence-Alpes-Côte d’Azur : Comment se positionne la région en termes de compétitivité par rapport à ses voisines du sud ?
Par Noémie Bouisset publié le 29 JUIN 2021 à 09:36
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est dotée d’un tissu économique qui repose principalement sur le tourisme. Ses atouts géographiques et son potentiel économique pourraient la démarquer de ses voisines l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes, qui, contrairement à elle, ont grossi en taille suite à la réforme des régions en 2015.

La région Provence Alpes-Côte d’Azur est considérée comme l’une des régions françaises les plus dotées en termes de patrimoine naturel et d’équipements de loisir. Elle est composée de six départements divisés dans deux univers complémentaires : trois d’entre eux sont des territoires alpins, les trois autres sont méditerranéens. Ces deux espaces géographiques et économiques rendent la région particulièrement attractive. Le tourisme joue ainsi un rôle principal dans l’économie régionale, étant diversifié sur le territoire et actif autant en hiver comme en été.

Cependant, au-delà de son attractivité touristique, la région a un potentiel de développement économique dans plusieurs autres secteurs. Elle est la région qui consacre le plus de ses surfaces agricoles utiles (SAU) à la production biologique (28,8 %). Soit 167 747 hectares qui y sont consacrés et 36 550 hectares en conversion. La région compte une croissance de +13,5 % de fermes qui s’engagent dans le bio.

La santé représente aussi une filière porteuse. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la troisième région avec le plus de dépôts de brevets en 2020, derrière l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis plusieurs années, le secteur industriel progresse, mais il reste en retrait. Selon l’étude des besoins en main d’oeuvre de Pôle emploi, les intentions d’embauche dans l’industrie augmentent de 3 %. Cependant le secteur n’est pas suffisamment mis en avant. En 2018, l’industrie a généré 16,3 milliards d’euros de valeur ajoutée, selon l’Insee.

Par ailleurs, il faut noter que, contrairement aux autres régions, Provence-Alpes-Côte d’Azur n’a pas gagné en superficie et en poids économique suite à la réforme des régions en 2015. Elle se plaçait alors en troisième place des régions avec le nombre de créations d’entreprises le plus élevé, et en 2013 en troisième place des PIB par habitant les plus élevés en France.

L’emploi dans la région


Le tissu économique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est doté principalement de microentreprises. Elles représentent en 2016 environ un quart de l’emploi salarié régional, selon la Chambre de commerce et d’industrie PACA.

Provence-Alpes-Côte d’Azur est la deuxième des huit régions qui recrutent le plus en 2021 en France, derrière l’Auvergne-Rhône-Alpes, principalement dans l’informatique, la comptabilité et la finance, le commerce et l’immobilier. Elle compte, selon Pôle emploi, 256 060 intentions d’embauche des entreprises régionales en 2021, soit presque autant qu’avant la crise.

Le taux de chômage a également diminué de deux points et atteint maintenant 8,9 % de la population régionale. Même si ce taux de chômage reste supérieur à celui de la France, l’emploi semble résister dans la région.

La région reste pour l’instant la troisième région la plus pauvre en France, derrière la Corse et les Hauts-de-France. Si elle compte un potentiel fort dans une pluralité de secteurs, la région pourrait rattraper ses voisines en trouvant un équilibre dans le développement économique de ses divers atouts.

Sources : Pôle emploi, Chambre de commerce et d’industrie, Insee, La Tribune.

Ecomnews - Adds