Ecomnews - Adds
Toulouse : Carole Delga lance sa campagne aux régionales sur le thème de la santé
Par Charline Poullain publié le 30 MARS 2021 à 09:09
Carole Delga a choisi la santé comme entrée en matière pour le lancement de sa campagne aux régionales. La présidente de Région, candidate à sa réélection, a joué aussi l’effet de surprise en dévoilant son numéro 2 en Haute-Garonne sur la liste L’Occitanie en commun : ce sera le patron du Samu 31.

Carole Delga sait ménager les effets de surprise. Ainsi la présidente de la Région Occitanie, candidate à sa propre succession, a annoncé que Vincent Bounes, le patron du Samu 31, serait le numéro 2 en Haute-Garonne sur sa liste L’Occitanie en commun.

Ce spécialiste en médecine d’urgence et de catastrophe est en première ligne depuis le début de la pandémie. « Je ne suis pas encarté, a t-il rappelé, je suis un citoyen, un médecin, et je ne pense pas renoncer à ma liberté de penser ».

Le nouveau référent santé, à la place de Michel Boussaton qui se retire pour raisons personnelles, s’est dit séduit par « le sens du projet qui va apporter du soin au plus grand nombre ».

?id=VjaezgqTnKgdmPXpHJFWZEeyOjkMMlYv

Car la deuxième surprise réservée par Carole Delga est d’avoir ciblé la thématique de la santé pour dévoiler le premier pan de son programme. Certes, la préoccupation est plus que jamais d’actualité, mais la santé n’est pas une prérogative majeure du Conseil régional, du moins pas encore…

« On a vu que l’organisation de la santé en France était beaucoup trop centralisée, il faut que la Région puisse être beaucoup plus actrice », estime la présidente.

?id=lzr16UR3lb6BO94J8UWGPKOeEf1grxyD

Le projet de loi 4D (pour différenciation, décentralisation, déconcentration et décomplexification ) devrait le permettre.

« Nous allons demander à avoir une expérimentation, c’est-à-dire une délégation pour pouvoir agir dans le domaine de la santé. » Plus précisément dans la construction, l’entretien et l’équipement d’hôpitaux, l’ouverture de filières médicales et paramédicales, ou encore occuper une place active dans l’Agence régionale de la santé.

« J’ai parlé au Premier ministre de ces propositions qui peuvent rentrer pour partie dans la loi 4D », assure Carole Delga.

Partant de ce postulat, le programme est ambitieux. A commencer par son axe premier : faciliter l’accès aux soins.

?id=ggFrDiv3KXUVTHFDQHapfTMwfKFydlf8

Ce point, appelé "Ma santé en 15 minutes" revêt plusieurs aspects et non des moindres : participer au recrutement des 200 médecins et infirmières dans 47 territoires d’Occitanie identifiés comme étant en difficulté, construire ou agrandir 150 maisons et centres de santé, augmenter les places en formation paramédicale… « Les formations à quotas sont aberrantes, on s’est battu contre. La crise a permis de le comprendre brutalement ! », rappelle Michel Boussaton.

Côté prévention, l’idée est d’atteindre 75 % de produits bio dans les cantines des lycées. « On ne pouvait pas le faire au premier mandat car il n’y avait pas la structuration agricole. »

Dans la même veine, la Région poursuivrait les investissements dans ses nombreux centres thermaux. Enfin une journée de formation aux premiers secours pourrait être proposée aux jeunes.

Le programme prévoit de valoriser les projets en faveur du 0 phyto, 0 plastique et pas plus de perturbateurs endocriniens, ou encore de renforcer les moyens de l’observatoire régional de la qualité de l’air. Sans oublier un soutien à la recherche.

Autant de mesures servies par un budget en augmentation de 50 % et atteignant 150 millions d’euros par an.

La grande inconnue, assortie de sa variable vaccination, est de savoir si les élections pourront se tenir en juin.

Ecomnews - Adds