Ecomnews - Adds
Vendanges : Le secteur viticole continue à manquer de main d’oeuvre !
Par Fiona Urbain publié le 24 AOÛT 2018 à 09:00
La canicule de cet été a accéléré le développement de la vigne et les vendanges sont précoces. Les professionnels du secteur s’inquiètent d’une pénurie de main d’oeuvre.

A Fitou, dans l’Aude, les vendanges ont débuté le 7 août dernier.

En Champagne, le coup d'envoi a été donné le 20 août, soit un mois plus tôt que d'habitude. Ce sont les vendanges les plus précoces depuis 15 ans !

Selon les chiffres de la dernière enquête Besoins en main d’oeuvre de Pôle Emploi, le secteur prévoit d’embaucher :

  • 25 000 personnes dans le Grand-Est
  • 22 500 personnes en Auvergne-Rhône-Alpes
  • 21 000 personnes en Occitanie
  • 20 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine
  • 10 000 personnes en région PACA.

En Champagne, où les vendanges sont entièrement réalisées à la main, les domaines peinent à recruter des cueilleurs en plein mois d’août. Dans le département de l'Aisne, qui assure près de 10% de la récolte de champagne, plus de 1 000 postes seraient encore vacants.

En Gironde, seules 1 000 personnes ont répondu présent pour pourvoir les 2 150 postes saisonniers proposés par l'Association nationale emploi formation en agriculture (Anefa).

En cause, un travail physique, des salaires au SMIC et les rentrées universitaires qui commencent souvent début septembre, et empêchent les étudiants de venir vendanger.

Les professionnels mettent également en cause une réglementation qui a poussé les salaires vers le bas, notamment avec une limitation du travail à 60 heures par semaine.

Pour pallier cette pénurie, les producteurs ont de plus en plus recours à de la main d’oeuvre étrangère, notamment d'Europe de l'est.

Ecomnews - Adds