BORDEAUX
#AlainRousset #Energie #EnergiesRenouvelables #GrandPortMaritimeDeBordeaux #Hydrogene #Industrie #RegionNouvelleAquitaine #VieDesEntreprises #Bordeaux #Gironde #NouvelleAquitaine
Robert Fages
2 June 2023 Dernière mise à jour le Friday, June 2, 2023 At 8:30 AM

L’usine va tripler sa capacité d’électrolyse pour atteindre 300 MégaWatts. Le projet qui vient de recevoir le soutien d’Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, sera à l’origine de la création de 50 emplois directs. Il représente un investissement de 250 millions d'€. Les bâtiments seront construits sur un terrain de 40 hectares. La mise en service est prévue pour 2027.

GH2, société française à dimension internationale, spécialisée dans la conception, la structuration et le développement d’installations de production d’hydrogène renouvelable et bas carbone et de ses dérivés, consolide son accord avec le Grand Port Maritime de Bordeaux permettant l’augmentation à terme de son projet d’eFuel sur la presqu’île d’Ambès, sur la côte Atlantique.

Grâce à cet accord, l’usine de production d’eFuel, nommée GH2 Ambès, va tripler sa capacité d’électrolyse pour atteindre 300 MégaWatts. L’usine de GH2 à Ambès sera la première usine en France à produire à grande échelle de l’hydrogène décarboné valorisé sous forme d’ammoniac, un intrant stratégique national pour le secteur agroalimentaire, et un e-carburant d’avenir pour la transition énergétique, en particulier dans le secteur des transports maritimes.

Cette production sera basée sur une électricité d’origine renouvelable, et sur de l’électricité du réseau français, bas carbone. Elle contribuera ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le changement climatique. GH2 accélère ainsi la mise à l’échelle de son projet, entraînant avec cette ambition l’ensemble de ses différents partenaires.

GH2 se positionne ainsi comme un acteur clé de la transition énergétique afin de répondre à l’objectif du Gouvernement français de structurer une filière hydrogène à l’horizon 2030. La dynamique du projet s’en trouve donc renforcée et permet d’initier une première ouverture du capital auprès d’investisseurs ayant manifesté leur intérêt au projet bordelais.

Celle-ci permettra d’accélérer le développement du projet et, une fois la décision finale d’investissement prise, sa construction. Avec la finalisation des études d’ingénierie avancées qui seront réalisées au cours des 12 prochains mois, la mise en service de l’usine est prévue pour l’année 2027.

50 emplois directs seront créés 

L’hydrogène vert produit par le projet GH2 Ambès sera directement utilisé pour la production locale d’e-fuel à destination de l’industrie et des mobilités lourdes, dont la propulsion des navires de demain. Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, l’usine créera près de 50 emplois directs, auxquels s’ajouteront les emplois indirects créés sur l’ensemble de la filière hydrogène régionale.

GH2 vient de recevoir le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine pour son projet d’usine électrochimique situé sur la presqu’île d’Ambès.