Ecomnews - Adds
Hôtellerie : 2018, une année record pour la Côte d'Azur
Par Sanya Maignal publié le 18 AVR 2019 à 09:02
Après une période très compliquée suite aux attentats, les hôteliers de la Côte d'Azur retrouvent le sourire. Les taux d'occupation et les chiffres d'affaires augmentent partout en France même par rapport à 2014.

Selon le Cabinet Deloitte/In Extenso qui a analysé les performances et les tendances de l'hôtellerie, l'année 2018 a été plutôt bonne affichant une croissance de +6,4% pour tout le territoire de la Métropole.

Alors que Paris reste en tête avec +12%, les régions stagnent pratiquement avec une moyenne de +2%. A part les métropoles de Rennes (+9%), Nantes (+8%) et Nice (+7%) les autres métropoles sont en stagnation en termes de chiffre d'affaires hébergement : Lyon +2%, Bordeaux, Toulouse et Montpellier +1% et Marseille -1%.

La Côte d'Azur dans sa globalité tire plutôt bien son épingle du jeu avec +5% de chiffre d'affaires. Cette augmentation est plutôt due à une hausse des prix (+4%) plutôt qu'aux taux d'occupation (+1%).

Côte d'Azur, un territoire à part

Ici on travaille pratiquement toute l'année, coté mer et coté montagne, avec 650 hôtels et 7 palais de congrès au cœur de l'activité. Les indicateurs principaux sont pourtant Nice, Cannes et Monaco et ce sont surtout le haut de gamme et le luxe dont le chiffre d'affaires marque une importante hausse depuis 2014 respectivement de 12 voire 25%.

Malgré la croissance Denis Cippolini, Président de l’UMIH 06, Vice-Président UMIH PACA, exprime son mécontentement. Après les attentats d'importants efforts ont été fait pour redorer le blason de la Côte d'Azur, les touristes ont été de nouveau au rendez vous... jusqu'à l’avènement des gilets jaunes. Autre point noir, les 50 000 airbnb.

?id=cwT4cNvKaCZ8U08KKmUJnIHi6cRMGE0l

La croissance entre le super économique et le luxe

Malgré quelques zones d'incertitudes tels que le ralentissement de la croissance, les modalités du Brexit, les gilets jaunes ou encore l'ombre de l’insécurité qui plane..., la croissance devrait se poursuivre.

Les experts Deloitte prévoient entre +4,4% pour l'hôtellerie super économique et +7,5% pour le milieu de gamme (+5,4% pour l'économique, +6,4% pour le moyen de gamme, +7% pour le haut de gamme et +7,2 dans le luxe).

Néanmoins les hôteliers azuréens pourrait être au-dessus de ces performances, selon Olivier Petit, consultant associé de chez In Extenso (réseau Deloitte), tous les fondamentaux sont bien orientés globalement pour le marché français et la Côte d'Azur en particulier.

Ecomnews - Adds