Ecomnews - Adds
Provence Alpes Côte d'Azur : L’AFPA "navalise" ses formations pour répondre aux besoins des entreprises maritimes
Par Fiona Urbain publié le 05 FEVR 2021 à 09:16
La Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, s’est rendue, le 22 janvier dernier, sur le site de l’AFPA à La Treille, dans les Bouches-du-Rhône, pour signer aux côtés du Président de la Région Sud, Renaud Muselier, la déclinaison régionale formation et compétences inscrites au plan de relance.  A cette occasion nous avons pu interviewer Fabrice Yeghiayan, directeur du développement & solutions clients à l’AFPA. Il évoque le potentiel d’emplois dans l’économie maritime en Provence Alpes Côte d’Azur.

La Ministre du Travail, Elisabeth Borne a signé avec Renaud Muselier, le Pacte régional d’investissement dans les compétences. Plus de 32 millions d’euros seront investis par l’Etat cette année pour la formation professionnelle en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’AFPA a obtenu un soutien de 640 000 € de la Région pour former 165 demandeurs d’emplois dans les métiers de l’industrie navale et nautique à travers dix actions de formations aux industries de la mer.

?id=lfFn1BNZoDIHNNApxle1PNHbZdW7w4OM

9OO métiers en mer et sur terre

La région Provence-Alpes Côte d’Azur est la première région en termes d’emploi maritime de France. 120 000 emplois dépendent de ressources ou d’activités directement liés à la mer ou au littoral, dont 46 000 dans l’Industrie Navale.

L’industrie navale réunit de nombreux métiers et recherche des professionnels qualifiés et polyvalents. « Quand on parle d’emplois maritimes, on pense souvent aux navigants, mais avant de naviguer sur des bateaux il faut les construire ! » explique Fabrice Yeghiayan, directeur du développement & solutions clients à l’AFPA.

La croissance bleue comprend l’industrie nautique et navale, la plaisance, les travaux sous-marins et l’ensemble du tourisme littoral. Le secteur regroupe donc des nombreux métiers : soudeur, chaudronnier, tuyauteur industriel, menuisier aluminium, scaphandrier travaux sous-marins, opérateur ou technicien stratifieur multi-procédés en matériaux composites, métallier, monteur soudeur naval, électricien, plombier-chauffagiste, agent de port…

« Nous avons été surpris, nous avons découvert des métiers pour lesquels il n’existait pas de formations. Nous les avons donc fabriquées et nous avons aussi navalisé certaines formations pour des métiers existants » assure Fabrice Yeghiayan. L’AFPA a ainsi crée une dizaine de formations qui n’existaient pas il y a 10 ans.

« Avec le campus des industries navales nous travaillons à la maritimisation de la France qui prend conscience qu’elle a un vrai potentiel de développement économique et un vrai gisement d’emplois autour de la croissance bleue ».

?id=2eNtI6ILS0G5q3owbJ0Jjrl4ftlT548s

Ecomnews - Adds