Ecomnews - Adds
Vienne : CDA Développement recycle les masques de protection
Par Robert Fages publié le 04 SEPT 2020 à 09:27
Le Groupe viennois a mis au point Plaxtil, la première solution circulaire appliquée sur la Communauté d’Agglomération du Grand Châtellerault.

Dans le cadre du déconfinement qui fait suite à la crise du Covid-19, 2 types de masques grand public ont commencé à circuler de manière importante : les masques en tissu réutilisable et les masques jetables.

Si les masques en tissu présentent l'avantage d'être lavables une trentaine de fois avant de perdre leurs propriétés filtrantes, ce n'est pas le cas des autres masques qui sont jetés après la première utilisation.

Depuis plusieurs semaines, un nombre important de masques jetables se retrouve sur la voie publique et dans la nature créant une nouvelle pollution écologique et sanitaire.

Au-delà de la crainte liée à une nouvelle contamination, les masques jetables, non biodégradables, sont conçus à partir d’un mélange de fibres synthétiques et de cellulose, d’un élastique et de métal et ont un impact environnemental élevé s'ils ne sont pas recyclés avec le risque de les retrouver dans les sites d’enfouissement, dans les égouts, les cours d'eau, sans compter qu'ils peuvent mettre en danger la faune sauvage.

Devant l'urgence écologique créée par la crise du coronavirus, CDA Développement, spécialisé dans l’expertise de validation de moules et l’injection plastique, installé à Châtellerault (Vienne), associé à UVMOBI, a lancé Plaxtil la première solution circulaire de recyclage des masques de protection en partenariat avec la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault.

« Plaxtil est un nouveau matériau écologique fabriqué à partir de déchets textiles non-recyclables, assimilable à un plastique écologique et qui se substitue au plastique 100% pétrole. Plaxtil est recyclable. Il s'agit d'une solution circulaire et éco-conçue pour toutes les entreprises qui produisent des déchets textiles, en premier lieu les industriels et metteurs en marché » souligne Jean-Marc Neveu, PDG Groupe CDA.

Olivier Civil, son adjoint explique : « Plaxtil a fait l’objet d’un projet de recherche soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine, le Grand Châtellerault, Eco-Tlc et l'ADEME. Aujourd’hui, Plaxtil crée la première solution circulaire de recyclage des masques de protection, avec une première application sur l’agglomération du Grand Châtellerault ».

Dans le contexte actuel et pour faire face à la pollution générée par les masques, Plaxtil s’est associée à UVMOBI, spécialiste de désinfection par ultraviolets. UVMOBI développe des solutions de désinfection des transports partagés (VTC, bus, trains…) grâce à la lumière ultraviolette germicide.

?id=MEA6TtRljqhIfKjrD4cW5dgzr4e4QQ2O

Lors de la rentrée, UVMOBI va mettre sur le marché un service de désinfection rapide des voitures/transports par la lumière ultraviolette et un module de désinfection automatique continue des voitures/transports consistant en un module à lampe ultraviolet qui pourra être fixé dans tous les types de véhicules.

L’application de la solution pour le recyclage des masques est en place depuis cet été sur l’agglomération du Grand Châtellerault, en partenariat avec AUDACIE, la structure d’insertion par l’activité économique qui collecte et recycle localement les déchets textiles.

Au-delà de l’industrie textile, Plaxtil vise également à l’ensemble de l’industrie qui pourra remplacer des pièces plastiques par un matériau innovant et vertueux.

Ecomnews - Adds