sante aura 1 jpeg
#Financement #Formation #Innovation #LaurentWauquiez #RechercheMedicale #RegionAuvergneRhoneAlpes #Sante #AuvergneRhoneAlpes
redaction
19 June 2023 Dernière mise à jour le Monday, June 19, 2023 At 8:30 AM

Dans le cadre du plan « Innovation Santé 2030 » doté de 7,5 milliards d’euros, dont 1,7 milliard d’euros pour la recherche biomédicale, les projets IHU Everest et BCF2I, soutenus par la Région, ont été retenus.

Biocluster français d’innovation en infectiologie (BCF2I)

La pandémie du Covid a montré les faiblesses de notre système face aux maladies infectieuses. Le projet BCF2I permettra d’y préparer la France, avec une réponse réactive, coordonnée et adaptée, en collaboration avec d’autres pays européens.

Avec une approche One Health, ce biocluster permettra en effet d’anticiper le profil des prochains pathogènes les plus menaçants, avec une attention particulière aux zoonoses et aux pathogènes multirésistants. En situation pandémique, il donnera à la France la capacité de réagir rapidement et de façon autonome sur l’ensemble de la chaîne : surveillance épidémiologique, prévention, diagnostics et innovations thérapeutiques.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes comme pilier :

L’appel à manifestation d’intérêt “Biocluster” est doté de plus de 300 millions d’euros. La Région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des membres fondateurs avec :

Pour la partie économique et industrielle : bioMérieux, Sanofi Vaccins, Boehringer Ingelheim France, le pôle de compétitivité Lyonbiopôle Auvergne-Rhône-Alpes, tous implantés sur la métropole de Lyon.

Pour la partie clinique : l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, Les Hospices Civils de Lyon et l’Inserm.

Pour la partie fondamentale : l’Université Claude-Bernard Lyon 1, l’Université Paris Cité, l’Institut Pasteur.

IHU Everest

Les IHU sont des établissements d’excellence en matière de recherche, de soin, de prévention, de formation et de transfert de technologies dans le domaine de la santé. Ils sont adossés à des universités, des centres hospitaliers universitaires, des industriels, ainsi que des laboratoires de recherche privés et publics. Ils ont pour but de renforcer la position de la recherche médicale française au niveau mondial, d’attirer des chercheurs renommés et de faciliter la valorisation de leurs découvertes au bénéfice des patients.

Le projet Everest, doté de 20 millions d’euros, est porté par le Professeur Fabien Zoulim, chef de service d’hépatologie et gastroenterologie à l’hôpital de la Croix-Rousse.

Il s’agit de créer un institut intégré dédié à la recherche, au diagnostic et aux thérapies innovantes sur les pathologies du foie (une des principales causes de décès, notamment chez les enfants), regroupant toutes les forces en présence et s’appuyant sur des équipes lyonnaises de renommée internationale.

La création de ce premier et seul « Comprehensive Liver Center » fera de Lyon un modèle unique au monde dans la prise en charge des patients.

L’institut, qui sera construit sur le site de l’hôpital de la Croix-Rousse, est soutenu par de nombreux industriels, les acteurs locaux et les associations de patients.Ce sera le premier IHU en Auvergne-Rhône-Alpes.

Source : Région Auvergne-Rhône-Alpes Crédit Photo © : Charles Piétri, Jean-Paul Bajard