#AFPAPACA #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Formation #Industrie #Insertion #Istres #Numerique #ProvenceAlpesCoteDAzur #Videos #ProvenceAlpesCoteDAzur
Nathalie Bureau du Colombier
23 mars 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 23 Mars 2022 à 08:53

Menacé de fermeture, dans le cadre d’une restructuration nationale de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes, le site d’Istres a non seulement été conservé mais fait l’objet d’un vaste projet de création d’un « Village », ti

Banderoles, musique et affluence des grands jours… Le 17 mars dernier, à l’occasion de la journée portes ouvertes de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), le site d’Istres a inauguré la Place du Village AFPA d’Istres et un premier bâtiment rénové pour 1,5 M€ avec des plateaux entièrement remis à neuf.

« En 2019, nous avons pris la décision d’engager l’AFPA d’Istres dans un programme de reconversion adossé à une évolution de son offre de services. Demain, le site sera repensé, réhabilité et redimensionné pour devenir un haut lieu, un tiers lieu de l’inclusion, de l’évolution professionnelle pour permettre à tout un chacun de reprendre son destin en main », a déclaré Alain Mahé, le directeur régional de l’AFPA Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Menacé de fermeture, le site de 9 ha repense son modèle économique et fait en parallèle évoluer son offre de formation. « Le lieu est bien trop grand pour la seule AFPA, nous devons trouver des colocataires à la fois pour faire baisser le prix des loyers et proposer ensemble d’accompagner les parcours professionnels en mixant formation, entrepreneuriat et nous avons noué un partenariat avec la Caisse des dépôts et Consignation pour favoriser l’insertion des personnes issues des quartiers prioritaires de la ville. Nous proposons désormais du coworking et du colearning », précise Aurélien Gaucherand, directeur national Village Afpa et Territoires. 

« Nous avons à réinventer ce territoire. Nous sommes au confluent de changements fondamentaux du tissu économique et social avec le développement de l’hydrogène vert, la filière biogaz, les circuits cours, le numérique et la décarbonation de l’industrie », précise le sous-préfet d’Istres, Régis Passerieux.  

?id=OuHfH0j8GxujYXs2NUNkoB0cyqbO6BtZ

Unitel : Quanta Istres en 2024

Istréen, partenaire de l’AFPA, Kevin Polizzi s’associe pleinement à la métamorphose du site. Le fondateur de Jaguar Network et président d’Unitel s’engage dans une collaboration tant sur le terrain des nouvelles formations que sur la transformation des bâtiments avec en projet à horizon 2024/2025 la création d’un smartbuilding à l’image de Quanta Marseille. 

« L’enjeu repose sur la formation des ouvriers du numérique. Quoi de mieux que l’Afpa pour former ces nouveaux salariés ? », questionne le vice-président du cluster numérique des Bouches-du-Rhône Medinsoft. AFPA Istres qui forme déjà des adultes à la fibre optique devrait donc étoffer son offre dans le cadre de ce partenariat et donner lieu à la création d’un pôle métiers du numérique. 

Le réseau Initiatives Ouest Provence se positionne également au cœur du Village afin de proposer un pôle tourné vers la création d’entreprises. Actuellement une quarantaine de collaborateurs forment les adultes dans le domaine de la maintenance industrielle (chaudronnerie, tuyauterie, calorifugeur, soudeur, électromécanique), du tertiaire (administration, comptable, gestionnaire de paye, soins à la personne. 

« L’entrée du Village AFPA sera reconfigurée et un bâtiment de 750 m2 rénové et dédié aux résidents. Nous accueillons déjà l’Association de développement local, les Ateliers d’Hélène, Initiatives Ouest Provence », détaille Magali Sirerols, directrice du Village AFPA d’Istres.

En projet également l’installation en résidence de la ressourcerie de vélo et trottinettes et d’Ameli, spécialiste de la réinsertion. 

?id=llkUCJgISSGs2mOA8yXGx3cce68l8BYi

Photo : Inauguration du Village AFPA d’Istres le 17 mars en présence du maire d’Istres et vice-président de la Métropole Aix Marseille Provence François Bernardini, du sous-préfet d’Istres Régis Passerieux, du député Pierre Dhareville. ©NBC 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.