Ecomnews - Adds
A la découverte du Campus du numérique à Lyon : une Silicon Valley à la française !
Par Guillaume Bernard publié le 01 MARS 2021 à 09:13
Le Campus Région du numérique a ouvert ses portes le 4 janvier 2021 sur son site de Charbonnières-les-Bains. Il accueille des écoles et des organismes de formation, des entreprises, des acteurs de la transformation numérique, des pôles de compétitivité et une usine digitale.

Laurent Wauquiez en est très fier : "On aurait dû installer des barres de logements sociaux ici. on a voulu être plus ambitieux", à la place, il crée ce qu'il nomme "une petite silicon valley à la française". Clef de voûte de la stratégie régionale en matière de numérique, le Campus Région du numérique a ouvert ses portes à la rentrée de septembre 2017.

Temporairement situé au "King Charles", dans le quartier de la Confluence à Lyon, il ouvre finalement ses portes le 4 janvier 2021 dans un nouveau lieu : l'Ouest lyonnais. Le campus prend place sur espace arboré de 11 hectares à Charbonnières-les-Bains sur le site de l'ancien Hôtel de Région. Un projet dans lequel la Région a investi 50 millions d'euros et qui a pour but de concentrer étudiants et entreprises sur le même lieux.

?id=vf7uADOtblhquq0isjixzwYdVVkvAs55

Ils y suivent leur formation dans le numérique, notamment au sein de l'école 42 Lyon. Une école de code ouverte au départ à Paris par Xavier Niel, patron de Free, qui occupe tout un bâtiment. D’autres formations numériques, ouvertes à tous, devraient s’installer progressivement à Charbonnières-les-Bains. On y trouve également l'école 19Hz ou encore The nuum factory. Les débouchés se situent dans la robotique, le développement web ou encore la cybersécurité.

?id=LxUpJ9Q2RTuoGk7F0jk0h0m0rk6cMqhv

Des étudiants, des entreprises et une usine digitale

Sur les 10 000 m² actuellement disponibles (le projet devrait atteindre les 50 000 m² à terme grâce à la réhabilitation d'anciens locaux) la moitié seulement sont réservées à la formation.

Grâce à une usine digitalisée grandeur nature, 4 consortiums industriels composés d’entreprises comme SIEMENS ou Sigma Clermont mais aussi d’écoles comme l'EM Lyon proposent un accès à des machines au coût très élevé.

"Grâce à la mutualisation des entreprises peuvent venir tester leurs produits dans l'usine et utiliser des machines auxquelles elles n'auraient pas pu avoir accès sinon", explique Juliette Jarry, vice-présidente déléguée aux infrastructures, à l’économie et aux usages numériques à la Région.

?id=jXyLllFEztC0e1wKiity9y9CbRMUOZ5g

La Région Auvergne-Rhône-Alpes réaffirme ainsi son attachement au développement de la filière numérique, notamment quand elle est en lien avec l'industrie. "Il faut que tous les industriels, notamment les TPE et les PME de la région comprennent qu'ils ont une place sur le campus du numérique", conclut le président de la Région.

Ecomnews - Adds