Ecomnews - Adds
Tarascon : Pourquoi l'Agglomération ACCM a décidé de reprendre les abattoirs ? Pour quelles priorités ? Quels en sont les enjeux ?
Par Fiona Urbain publié le 25 FEVR 2020 à 08:00
Bien qu’elle n’ait pas la compétence agriculture, la Communauté d’Agglomération Arles Crau Camargue Montagnette (ACCM) vient de reprendre les abattoirs de Tarascon avec le soutien du Département des Bouches du Rhône. Objectif : préserver l’élevage, une filière économique importante pour le territoire et valoriser les circuits courts. Reportage.

En activité depuis 1992, l’abattoir Alazard & Roux de Tarascon a été placé en redressement judiciaire en avril 2018. « La viande a subi de nombreuses crises, d’abord avec la vache folle puis des propos comme quoi ce n’est pas bon pour la santé et enfin les images d’abattoirs peu scrupuleux. Tout cela a conduit à une baisse de la consommation de 23% depuis 2014 » explique Olivier Roux, le dirigeant de l’abattoir.

Cet outil qui réalise 11 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 60 personnes est le seul dont disposent les éleveurs du département des Bouches du Rhône.

?id=Ir7HWGJx25y3HrZDSRR09gkbvGMp7NpE

La viande est une filière économique importante pour le territoire avec 400 éleveurs d’ovins et 250 éleveurs de bovins dont 100 en Aop Taureau de Camargue.

Et l’abattoir de Tarascon est essentiel à cette filière puisque l’appellation d'origine protégée implique que la bête soit née, élevée et tuée dans le périmètre de l'AOP.

Pour éloigner le risque d'une liquidation judiciaire et la fermeture du site, la communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette a donc fait l’acquisition immobilière et mobilière de cet outil pour 3,6 millions d’euros, une opération rendue possible grâce à avec une participation du Conseil Départemental des Bouches du Rhône à hauteur de 80 %.

Une Société d'Intérêt Collectif Agricole (Sica) qui regroupe l'ensemble des acteurs de la filière, des éleveurs aux metteurs en marché exploitera l’abattoir en coopération avec Alazard & Roux.

« L'idée est de favoriser les circuits-courts, nous allons faire en sorte que les cantines, restaurateurs, commerces et grandes surfaces du secteurs se ravitaillent localement. Même s’il y a une baisse de la consommation de viande au niveau de national, ici nous la maintiendrons grâce à la qualité » explique Lucien Limousin, Maire de Tarascon, Vice-Président du Département des Bouches du Rhône et de l'Agglomération ACCM en charge de l’agriculture.

?id=58IZRu9fn4iqAMVqtShISkzOmazTWlTM

Ecomnews - Adds