#Agriculture #Aveyron #Gard #Herault #Lozere #Occitanie #Tarn #Aveyron #Gard #Herault #Lozere #Occitanie #Tarn
Jeremy Flament
2 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Décembre 2020 à 08:12

Ce super fruit, un des grands emblèmes de la culture et des traditions Cévenoles , est enfin reconnu depuis le 21 septembre par une AOC et vient donc rejoindre après plus de 16 ans de combats acharnés, le petit cercle des produits labellisés de la région.

Caractérisée par son petit calibre et son goût très sucré, la châtaigne des Cévènnes bénéficie enfin d’une Appellation d’Origine Contrôlée, une appellation qui ne concerne pas seulement le fruit mais aussi ses dérivés, en particulier le fruit séché et la farine de châtaigne.

C’est pas moins de 1500 tonnes de fruits qui sont produits chaque année dans les Cévennes, ce qui représente environ 15% de la production française.

 

Cette AOC s’étend sur un vaste territoire regroupant 206 communes et englobant la Lozère, l’Hérault, le Gard, mais aussi une partie de l’Aveyron et du Tarn. Cette zone qui regroupe donc cinq départements concerne 250 castanéiculteurs.

?id=BPy4tse79vlc5cjPN3TSbLMoC63SbpYW

« C’est la reconnaissance d’un produit d’exception »

 

Comme l’a déclaré à nos confrères de France Bleu Gard-Lozère, Nadi Vidal Présidente de l’Association des Producteurs de Châtaigne des Cévennes, qui est basée dans le Gard sur la commune de Saint-Privat-des-Vieux. Crée en 2000 cette association, porte ce combat sur ses épaules depuis le début et voit enfin ses efforts récompensés.

?id=khdOVpefDTy9lvrWFFXUUSRMuE2XYK8C

Le combat n’est pourtant pas terminé et la petite Châtaigne des Cévènnes ne compte pas se reposer sur ses lauriers. En effet l’Association des Producteurs de Châtaigne des Cévennes, rêve désormais plus que jamais d’obtenir la précieuse AOP (Appellation d’Origine Protégée), mais ça c’est une autre histoire.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.