Capture d’écran 2023 10 26 à 17.46.08
#AnalyseEconomique #Economie #FranckProust #NimesMetropole #Tourisme #Gard #Nimes #Occitanie
Fiona Urbain
30 October 2023 Dernière mise à jour le Monday, October 30, 2023 At 10:10 AM

Le bilan de la saison touristique sur l’agglomération se clôture avec une fréquentation à l’équilibre par rapport à l’année dernière, avec sur les seuls mois de juillet et d’août : 1 391 000 nuitées enregistrées (marchandes et non marchandes), dont 32% de nuitées étrangères. Avec plusieurs voyants au vert notamment sur une dynamique des ailes de saison, Nîmes Métropole et ses prestataires en charge du tourisme entrevoient de belles perspectives pour les prochaines années.

Comme en 2022, l’agglomération de Nîmes Métropole signe une saison touristique dynamique et s’engage sur des perspectives de développement encourageantes.  « L’instauration de la taxe de séjour, qui je le rappelle est supportée par les vacanciers séjournant sur le territoire et qui était jusqu’alors, perçue par plus de 83% des communes françaises, est un formidable levier pour stimuler nos différentes animations et en créer de nouvelles » rappelle le Président de Nîmes Métropole, Franck Proust.

Equipement majeur sur le territoire, l’aéroport de Nîmes Grande Provence Méditerranée signe un bilan extrêmement positif sur les mois de juillet, août et septembre, en termes de fréquentation. Plus de 115 000 passagers entre le 1er juin et le 30 septembre, soit une progression de plus de 35% comparé à la saison estivale de 2022.

« En plus d’être un outil structurant pour l’ensemble du département, vecteur d’attractivité, l’aéroport de Nîmes Grande Provence Méditerranée,  c’est 126 millions d’euros de retombées économiques sur l’Occitanie. 1 euro investi dans l’aéroport génère 30 euros de dépenses par passager sur le territoire » précise le Président de Nîmes Métropole.

L’agglomération propose également et met en place un certain nombre d’activités de pleine nature (les rendez-vous nature, Tous au bois et la fête des jardins collectifs) et d’animations agritouristiques, dont la toute première édition des « Terroirs vagabonds » en partenariat avec le CPIE du Gard et animée par ses structures membres. Des animations gratuites qui offrent un cheminement bucolique et gastronomique, autour d’agriculteurs, viticulteurs, éleveurs et artisans, tous aux savoir-faire faisant partie de notre patrimoine commun.

Le festival « Traditions et Aficion » a réuni plus de 10.000 personnes tout au long de la programmation, sur les 17 communes qui ont accueilli un événement. Il y a quelques jours, se clôturait également la 17 édition des NMJF (Nîmes Métropole Jazz Festival), sur un bilan très positif et un taux de remplissage qui de 90% sur l’ensemble du festival. Plus de 4330 spectateurs sur les 13 concerts qui se sont déroulés dans 12 communes de l’agglomération. 6 écoles du territoire ont également pu bénéficier d’un concert scolaire dans leur école.

« Nous avons à l’agglomération, cette volonté d’inscrire notre territoire dans une stratégie où la saison touristique s’étalerait sur une partie du printemps et de l’automne, réinventer en quelque sorte nos arrière-saisons, en diversifiant les animations. Un territoire riche par sa diversité et ses paysages, qui détient rappelons-le plus de 500 kilomètres de sentiers de randonnée et 3 boucles cyclo-touristiques inaugurées en 2021 (boucle de l’Aqueduc, boucle entre vignes et rizières et boucle de la Gardonnenque) » précisent Théos Granchi, membre du bureau délégué au tourisme et Michel Verdier, membre du bureau délégué à l’agro-tourisme.

Avec le classement de la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’UNESCO et le futur Palais des Congrès, les retombées économiques se feront sur l’ensemble de la destination et bénéficieront à l’ensemble de l’agglomération. « Le Palais des congrès est un outil indispensable, qui au-delà de dynamiser le quartier concerné, constituera un levier économique pour développer un tourisme toute l’année et notamment sur les ailes de saison. Le tourisme d’affaires, c’est un tourisme durable et profitable ! » précise Xavier Douais, Adjoint au Maire de Nîmes en charge du tourisme.

L’Office de Tourisme communautaire, situé face à l’Abbatiale de St Gilles, qui est ouvert 6 jours sur 7 en saison, a accueilli 7 331 visiteurs d’avril à septembre, dont près de 25% de visiteurs étrangers et un total de 8 683 personnes depuis le début de l’année.