40577658234 aaa3908ea0 c
#ComiteRegionalDuTourisme #DeveloppementDurable #Ecologie #Loisirs #RegionNouvelleAquitaine #Tourisme #NouvelleAquitaine
Denys Bédarride
29 August 2023 Dernière mise à jour le Tuesday, August 29, 2023 At 8:45 AM

La Région Nouvelle-Aquitaine a adopté sa feuille de route Tourisme durable, en séance plénière. Celle-ci marque son engagement fort à poursuivre et accélérer les transitions économiques, environnementales et sociales enclenchées par les professionnels du tourisme néo-aquitains, surtout quand on sait ce que rapporte le tourisme en région.

Avec 143 000 emplois et plus de 12 milliards de dépenses directes en Nouvelle-Aquitaine, le tourisme revêt un rôle majeur au sein de l’économie régionale. Le secteur doit aujourd’hui intégrer l’ensemble des défis posés par le développement durable – économiques, sociaux, environnementaux – dans son organisation et dans ses missions.

Depuis plusieurs années, la Région Nouvelle-Aquitaine travaille sur ces enjeux et a adopté en ce sens, en 2018, un Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs.

Plus récemment, et afin de décliner de manière opérationnelle le tourisme durable dans la politique publique régionale, le Comité Régional du Tourisme et la Région ont mené une étude prospective afin d’établir un état des lieux de l’offre touristique durable, de connaître le profil et les attentes des clientèles et de définir les orientations stratégiques pour un tourisme éco responsable.

A partir de cette étude, la Région et le CRT ont élaboré, en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, une feuille de route Tourisme durable afin d’accompagner la transition de la filière en Nouvelle-Aquitaine et de répondre à la demande croissante des clientèles en matière d’offres touristiques responsables.

L’ambition : devenir, sur le plan national, une destination exemplaire en matière de tourisme durable, créatrice de valeurs, de richesses et d’emplois, fondée sur un développement équilibré du territoire régional.

Une transition écologique pour l’ensemble du secteur touristique

Sur la période 2023-2028, la feuille de route engage l’ensemble du secteur touristique dans une transition écologique porteuse de moindre impact sur l’environnement, de gains économiques pour les entreprises du secteur, de meilleure qualité de l’expérience touristique proposée aux clientèles et de préservation du cadre de vie des résidents.

Ces transitions doivent, pour les actions relevant de la compétence régionale, permettre, dans le cadre du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation, voté en juin 2022, la révision de la politique régionale en matière de développement touristique éco-responsable.

La feuille de la route tourisme durable en Nouvelle-Aquitaine doit permettre de :

– Conforter le développement touristique du territoire régional en valorisant et en préservant la richesse du patrimoine naturel et culturel, la qualité de vie et la beauté des paysages 

– Limiter les impacts sur l’environnement 

– Mobiliser les acteurs économiques et les professionnels dans les transitions à venir 

– Travailler de manière collaborative avec les professionnels, pour une meilleure adaptabilité aux besoins du terrain 

– Œuvrer à un développement d’un tourisme pour tous 

– Faire connaître aux visiteurs l’ambition partagée et l’offre de tourisme responsable qui en découle.

Crédit photo : ©Jérémy Flament

Quelles priorités et actions pour la filière ?

La feuille de route Tourisme durable décline une quarantaine d’actions concrètes avec les 4 priorités suivantes :

Priorité 1 : Anticiper les effets du changement climatique par l’adaptation des activités touristiques des entreprises

Secteur clé de l’économie régionale, le tourisme est aussi responsable de 11% des émissions nationales de gaz à effet de serre, de pressions sur les ressources naturelles et de production de déchets. Aussi, le secteur doit abaisser ses impacts et fonder son attractivité sur une offre renouvelée, plus locale ou plus durable.

Afin d’aider le secteur dans sa transition écologique et de renforcer la mobilisation et l’engagement des opérateurs touristiques, cette priorité a vocation à sensibiliser et orienter le secteur au vu des enjeux environnementaux et à accompagner les opérateurs en vue d’adapter l’offre touristique et de préparer l’avenir.

Priorité 2 : Structurer l’offre de tourisme local par le tourisme durable

Les destinations, les territoires et les activités touristiques doivent intégrer dans leur stratégie de développement la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées au transport, une gestion raisonnée des ressources en eau, du foncier, du volume des déchets…

Une dynamique de transition touristique éco-responsable à l’échelle des différents territoires de la région sera engagée ou développée dans une approche de désaisonnalisation, afin de permettre un tourisme responsable, équilibré et partagé.

Priorité 3 : Accueillir mieux les visiteurs et accompagner le recrutement des compétences. Un tourisme créateur de valeurs pour tous

La composante sociale et le développement humain sont au cœur du tourisme durable. Objectif : un tourisme pour tous.

De plus, le tourisme ne peut avoir un avenir que si ce secteur bénéficie d’une main d’œuvre formée, suffisante en nombre et motivée pour garantir le bon fonctionnement des structures touristiques (hôtels-restaurants, campings, sites de visites, villages-vacances, auberges de jeunesse, etc.).. Un travail sur le sens des métiers du tourisme sera donc réalisé de façon à redonner de l’appétence pour ce secteur d’activité. 

Priorité 4 : Mettre en lumière une offre touristique éco-responsable par une stratégie marketing renouvelée

L’élaboration d’une stratégie marketing intégrant les enjeux de durabilité constitue un levier majeur au service de la transition touristique régionale.

Le Comité Régional du Tourisme Nouvelle-Aquitaine a ainsi choisi de faire du tourisme durable le fil rouge de sa stratégie marketing pour la période 2023-2028. Elle s’appuie sur l’expertise en matière d’observation touristique, ainsi que sur une gouvernance partagée avec les partenaires territoriaux.

Source Région Nouvelle-Aquitaine