#AidesAuxEntreprises #AlesAgglomeration #AlesAudace #ChristopheRivenq #Entrepreneuriat #Incubateur #Industrie #MaxRoustan #StartUp #Videos #Ales #Gard #Occitanie
Jeremy Flament
14 December 2022 Dernière mise à jour le Wednesday, December 14, 2022 At 12:28 PM

Déjà 10 ans pour le grand concours Alès Audace qui récompense les entrepreneurs les plus ingénieux et les plus audacieux d'un territoire en mouvement ! Cette édition 2022 a sélectionné 29 entrepreneurs pour plus de 144 projets déposés pour une dotation totale de 130 000 euros. 19 finalistes ont été retenus pour le concours général ainsi que 10 autres dans le cadre de la grande nouveauté de l'année, le défi "culture" qui fait suite à "Je quitte Paris" de 2021. Qui sont les grands gagnants de cette édition ? Réponse dans notre reportage !

Des chiffres impressionnants :

Un million d’euros ont été distribués depuis la création du concours en 2012, près de 100 lauréats dont les projets sont réalisés sur le territoire de l’agglomération ont été récompensés et 82 % de projets ont été réalisés ou sont en cours, des projets qui ont permis également de créer plus de 250 emplois.

« Si nous sommes là aujourd’hui, c’est que Alès Agglomération est le plus grand pôle industriel de la région Occitanie derrière Toulouse. Il y a 30 ans quand nous sommes arrivés avec Max Roustan aux affaires dans cette ville, nous avons fait un choix politique fort. Alors que tous les territoires délaissaient l’industrie, nous avons fait le choix de développer l’économie productive, d’aider l’industrie et aujourd’hui nous avons des joyaux industriels sur notre territoire. Ce concours avec tous les projets audacieux qui sont primés chaque année est la vitrine de cette réussite, de l’ingéniosité et des pépites qui composent notre territoire. » détaille Christophe Rivenq, le Président d’Alès Agglomération.

Alès est un territoire dynamique qui crée de l’emploi et qui depuis 3 ans est le bassin d’emploi de France ayant connu la plus forte baisse du taux de chômage « Le combat n’est pas terminé, mais une vraie dynamique est enclenchée et nous restons mobilisés  dans l’intérêt des travailleurs et des travailleuses de ce formidable bassin » ajoute Christophe Rivenq.

Cette année plus de 298 dossiers ont été retirés pour 144 projets déposés. 84% des porteurs de projets sont originaires du département du Gard, avec une quasi équité des sexes avec 45% de femmes pour 55% d’hommes et pour une moyenne d’âge des candidats de 40 ans.

Ce concours et les projets qui y sont présentés sont développés en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques du territoire qui permettent de réunir plus de 130 000€. L’agglomération d’Alès participe à hauteur de 80 000€, Alès Myriapolis met à disposition 25 000€ de prêts d’honneur, la SAEM d’Alès 8 000€ de mise à disposition de locaux. L’IMT Mines participe au concours avec une dotation de 17 000€ sous forme d’expertise, d’équipement haut de gamme qu’elle met à disposition des porteurs de projet. 

« Le premier prix OsMoz par exemple est incubé chez nous, nous soutenons les entreprises et les porteurs de projet du territoire, ils travaillent en collaboration avec nos laboratoires de recherche, bénéficient des équipement à disposition, du soutien de doctorants. » explique Assia Tria, Directrice de l’IMT Mines Alès.

Le bassin d’Alès, une mine d’or culturelle !

Cette nouvelle édition met en avant de très beaux projets primés par le jury qui ont pour thématique l’environnement, la culture, l’agroalimentaire, les nouvelles énergies. Une édition qui met également en place un défi culture qui s’inscrit dans le cadre de la candidature de la ville au titre de « Capitale Française de la Culture 2024 ».

Un jury spécial « Culture » a donc été mis en place, avec une dotation 30 000€ afin d’identifier et d’accompagner les meilleurs projets culturels participant au rayonnement national de l’offre culturelle du territoire. 44 projets ont étés étudiés pour ce défi culture, 10 lauréats ont été retenus portant des projets associés à un nouvel évènement culturel, un projet collaboratif, une relation culture et science, mettant en avant la valorisation des cultures existantes, de la création culturelle, des projets transdisciplinaires…

Un prix coup de cœur du jury ainsi qu’un prix du public doté d’une enveloppe de 3000€ a également été attribué, tout un chacun à pu voter via le site internet de l’évènement.

Qui sont les lauréats du concours général Alès Audace 2022 ?

1er prix : OsMOZ

Bruno Rousselet, à la tête de Rousselet Environnement, développe un projet de centre d’innovation autour des technologies de traitement des effluents industriels. L’objectif est de trouver des moyens technologiques innovants, économiquement viables et écologiquement plus respectueux de l’environnement local. Ce centre d’expérimentation accueillera également des projets de recherche et sera un lieu privilégié pour les expérimentations sur les traitements de l’eau. Des conférences et des ateliers de sensibilisation du jeune public seront organisés afin que la jeune génération prenne connaissance des grands enjeux du petit et grand cycle de l’eau.
Dotation : 24 000 €

2e prix : Sericyne

La ré-introduction de la filière de la soie, production historique des Cévennes, est un projet lancé depuis plus de 5 ans par Clara Hardy. Il implique des partenaires locaux, tels que des agriculteurs, des acteurs économiques et institutionnels. Aujourd’hui, le développement de l’entreprise Sericyne passe par l’internalisation d’une partie de la sériciculture et par la mise en place de vergers de mûriers sur le bassin d’Alès.
Dotation : 19 000 €

3e prix : Ceraneo

Nicolas Bargeton a l’ambition de réinventer la filtration dans le secteur agroalimentaire, grâce à la production d’un filtre innovant alliant performance, facilité d’entretien et durabilité. Cette innovation permet d’offrir un produit capable de combiner à lui seul les points forts des principales technologies déjà existantes sur le marché.
Dotation : 17 000 €

4e prix : Une école de films d’animation

Olivier Plazas veut créer une école de films d’animation proposant des parcours d’enseignement supérieur diplômants ou professionnalisants à un prix abordable. Cette structure constituerait un pôle d’activité au cœur du bassin alésien et porterait un projet de festival du film d’animation.
Dotation : 15 000 €

5e prix : Green4Cloud

Cette startup alésienne, dirigée par Julien Delcroix, Sébastien Lannes et de Nicolas Leseignoux, a pour ambition de proposer un modèle de cloud éco-responsable unique en France. Grâce à deux “data centers” éco-conçus opérationnels dès l’été 2023, ce dispositif de stockage de données s’adressera aux entreprises et collectivités du Gard et de l’Hérault.
Dotation : 10 000 €

6e prix : Le Q.G.

Céline Sissan souhaite créer un lieu intergénérationnel, à dimension humaine, pour professionnels et particuliers autour des métiers de bouche et du tourisme. Le Quartier Gourmand (Q.G.) sera à la fois un centre de formation et d’orientation, un espace de coworking et un lieu de rencontre autour des plaisirs gustatifs.
Dotation : 7 000 €

7e prix : Mon labyrinthe en carton

Conçu par Fabien Guezellou, “Mon labyrinthe en carton” est un nouveau jeu. Les modules en carton présents dans la mallette permettent de donner vie à un labyrinthe, à une cabane ou même à un château fort. Chacun peut créer sa propre zone de jeu. Un concept qui respecte aussi l’environnement puisque les pièces en carton sont issues de produits recyclés et sont recyclables.
Dotation : 5 000 €

Les lauréats du « Défi Culture » :

1er prix : Nenuphar

Franz Clochard, à la tête de la compagnie Mécanique Vivant, remporte le premier prix de ce défi faisant écho à la candidature d’Alès Agglomération au label “Capitale française de la culture 2024”. Nénuphar est un projet innovant et unique, réalisé à 100 % à Alès, permettant de mettre en scène les plans d’eau. Conçues et réalisées avec les structures enseignantes du territoire, les scènes flottantes du projet Nenuphar seront d’ailleurs mises en œuvre sur le Gardon pour célébrer la labellisation d’Alès Agglomération.

Dotation : 15 000 €

2e prix : Jazzoparc

Avec une programmation de qualité autour du jazz, des musiques du monde et actuelles, le festival Jazzoparc entend tenir un rôle de cohésion sociale sur le territoire. Ce rendez-vous estival, organisé par Philippe Couret, propose diverses actions culturelles et stages. Il s’inscrit également dans une démarche éco-responsable et met l’accent sur l’accessibilité à la culture auprès des personnes en situation de handicap.

Dotation : 7 000 €

3e prix ex aequo : Les Branques en remorque !

Les Branques Associés est un “collectif circassien d’exploration tout terrain” né à Alès en 2020 et dirigé par Joan Vialatte. Le projet est de monter un spectacle de cirque sur la thématique du vivre ensemble, complété par des ateliers pédagogiques réalisés en partenariat avec des structures médico-éducatives et sociales d’Alès Agglomération.

Dotation : 4 000 €

3e prix ex aequo et Prix du Public : La Librairie qui relie

En plus de remporter le 3e prix du défi “culture”, Pauline Roux remporte également le prix du public. La lauréate souhaite ouvrir une librairie à Génolhac en mai 2023. “La librairie qui relie” proposera une offre généraliste sur un grand nombre de thématiques, ainsi qu’une gamme de jeux, jouets et loisirs créatifs et de la papeterie-carterie de qualité. La librairie sera aussi un lieu pour se rencontrer autour de signatures d’auteurs, de soirées lecture, d’ateliers, de concerts intimistes, …

Dotations : 4 000 € (défi “culture”) et 3 000 € (Prix du public)

Prix coup de cœur du jury :

AMBÖ

En pleine nature et pourtant encore en ville, avec une vue panoramique sur les paysages cévenols et les lumières d’Alès, Sébastien Rath a l’ambition de créer un restaurant gastronomique d’une trentaine de couverts (zéro plastique et uniquement circuit court), ainsi qu’une collection de lodges haut de gamme. Un espace sera dédié aux réunions d’entreprises ou aux célébrations privées, des cours de cuisine et de pâtisserie seront proposés.

Encore un belle année pour Alès Audace qui prouve la bonne forme de l’entrepreneuriat sur un territoire ingénieux, le prochain rendez-vous sera le salon de l’ingéniosité qui mettra en valeur des entreprises, des innovations du territoire aux travers de tables rondes autour du développement économique.