IMG 1298
#AlainRousset #Economie #EmploiFormation #Entreprises #Innovation #Lycee #MissionLocaleJeunes #ParcNaturelRegional #RegionNouvelleAquitaine #Technologie #Dordogne #Limoges #NouvelleAquitaine #Perigord
Denys Bédarride
13 April 2023 Dernière mise à jour le Thursday, April 13, 2023 At 9:00 AM

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente ce 3 avril à la Maison de la Région à Limoges. Au total, 205 délibérations ont été votées et 1 421 subventions attribuées pour un montant total de 62 millions d'euros sur toute la région. Zoom sur les subventions les plus importantes concernant ce département de la Dordogne.

Soutien à l’innovation des start-up et au développement des compétences et de l’emploi des entreprises périgordines

150 000 euros à Green Gen Technologies à Bergerac, pour soutenir son innovation technologique 

Créée en 2017, Green Gen Technologies conçoit, fabrique, distribue et commercialise des bouteilles à base de matériaux naturels d’origine végétale, biosourcés et biodégradables. Le projet de la start-up vise la substitution rapide d’un contenant éco-responsable à la bouteille en verre, qui souffre d’un bilan carbone élevé et d’une pénurie d’approvisionnement aigüe et croissante.

La start-up a développé pour cela 2 produits selon 2 technologies distinctes : l’une axée sur les fibres longues et l’autre sur les fibres courtes : la Green Gen Bottle ® ultrarésistante et ultralégère, fabriquée à partir de fibres de lin et de résine biosourcée, et la Gourde Green Gen, nomade et élégante, conçue à partir de matières premières renouvelables, esthétique, résistante et légère. 

La technologie axée sur les fibres longues donne un design atypique et unique aux contenants. La technologie axée sur les fibres courtes permet de valoriser certaines ressources en les intégrant dans un produit composite. La start-up travaille avec différents types de fibres végétales : bois, paille de seigle, marc de raisin épuisé. Le projet de recherche et développement repose sur l’éco-conception. 

En effet, Green Gen Technologies intègre des contraintes environnementales et énergétiques dès la conception, pour en faire autant d’atouts innovants : écoconception de la bouteille, procédés de fabrication peu énergivores pour échapper aux risques d’inflation sur l’énergie, choix de matériaux locaux et non soumis à un risque de pénurie, conception de différentes versions de la bouteille… La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 150 000 euros, au titre de l’aide à l’innovation.

Crédit photo ci-dessous : ©Région Nouvelle-Aquitaine

64 000 euros à Saint-Michel Champagnac (Champagnac-de-Belair) pour soutenir la formation et la montée en compétence de 136 de ses salariés

Saint-Michel Champagnac est une entreprise créée en 1969 à Champagnac-de-Belair qui emploie 258 salariés. Entreprise agroalimentaire, elle est positionnée sur le secteur de la Grande et Moyenne Surface (GMS),marque de distributeurs (MDD) et export. Historiquement, l’entreprise était spécialisée dans la production des produits prêts à garnir. 

Le développement de l’activité s’est ensuite orienté dans la production de biscuits feuilletés et, depuis 2018, dans la production de pâtisseries telles que les madeleines. Le site produit des marques nationales en propre, telles que Saint-Michel – Bonne Maman, mais aussi pour des marques de distributeurs. Saint-Michel Champagnac est une Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI), appartenant à la marque Saint-Michel depuis avril 2011. 

A cette période, le site fabriquait 8 000 tonnes de produits par an, contre 11 500 tonnes à fin 2019. Le site continue d’accroître ses volumes en développant ses marchés, notamment auprès des professionnels et à l’export. Depuis 2022, elle subit l’inflation desmatières premières (lait, œuf, farine), matières d’emballage et la hausse des coûts de l’énergie.

Elle est également sur un marché très concurrentiel avec des négociations âpres sur les prix. De plus, elle doit faire face à la pénurie de main d’œuvre qualifiée sur son bassin d’emploi. 

Crédit photo ci-dessous : ©Région Nouvelle-Aquitaine

Ainsi, pour faire face à son développement et à ses besoins derecrutement, l’entreprise doit poursuivre la montée en compétences de ses salariés. Le projet de développement des compétences consiste d’une part à construire et mettre en œuvre des parcours de formation en interne (conducteurs de lignes) et d’autre part à faire de la formation externe afin d’adapter les compétences requises aux métiers et aux nouvelles chaînes de production. Les salariés pourront ainsi progresser au sein de l’entreprise soit en termes de fonctions soit en termes de typologies de produits, ce qui permettra de leur proposer des perspectives d’évolution professionnelle et de valorisation de leur travail. 

Le projet présenté mobilise deux aides régionales : une aide à l’ingénierie de formation interne (AIE’IngeFor) et une aide au développement des compétences des salariés de l’entreprise (AIE’Formation).

La phase d’ingénierie de formation interne est d’une durée de 182 heures, pour une aide régionale de 4 000 euros. Le projet de développement des compétences prévoit de former 136 salariés pour 18 000 heures de formation. 60 000 euros de subventions régionales lui sont attribuées, soit une aide totale de 64 000 euros.

Crédit photo ci-dessous : ©Jérémy Flament

Soutien aux investissements des CFA et pour le fonctionnement des Missions Locales 

333 500 euros à la Communauté de communes du Pays de Fénelon pour la création d’une unité d’hébergement et d’enseignement à la Maison Familiale et Rurale (MFR) du Périgord Noir à Salignac-Eyvignes

La MFR du Périgord Noir souhaite étendre sa capacité d’accueil pour recevoir un public en formation initiale, en alternance ainsi qu’en formation continue. L’objectif est de créer 4 salles de cours, une salle informatique, des chambres avec bloc douche/sanitaire sur 4 niveaux et de réhabiliter un bâtiment existant (chaudière, plancher,réseaux électriques, accessibilité et isolation) appartenant à la communauté de communes du Pays de Fénelon. 

La MFR sera directement reliée au bureau d’informations touristiques. La création d’un BTS tourisme est envisagé pour répondre aux besoins en formation liés à l’activité économique locale. Le Conseil régional soutient ce projet à hauteur de 333 500 euros.

Crédit photo ci-dessous : ©Aurélien Marquot / Région Nouvelle-Aquitaine

Soutien aux Missions Locales Périgordines

Dans le cadre de sa politique en faveur de la jeunesse, la Région Nouvelle-Aquitaine cultive de longue date un partenariat de confiance avec le réseau des Missions Locales. L’accord-cadre relatif à l’action conjointe de la Région et du réseau des Missions Locales pour l’insertion des jeunes en Nouvelle-Aquitaine a été renouvelé pour la période 2022-2024. 

Adopté par la Région en séance plénière le 21 mars 2022, il a été élaboré en concertation avec l’Association Régionale des Missions Locales et le réseau des missions locales de Nouvelle-Aquitaine. Trois priorités partagées ont été définies pour la mise en œuvre du partenariat Région/Missions Locales pour les années 2022-2023-2024 : le développement de l’accès à la formation et à la qualification des jeunes, l’accompagnement des jeunes vers l’autonomie, en agissant de manière globale sur les freins d’accès à leur insertion, et l’évolution et l’adaptation des modes d’intervention des missions locales dans les territoires. 

Afin de mettre en œuvre ces priorités, la Région octroie via des conventions annuelles une subvention de fonctionnement pour chacune des 43 Missions Locales. 

C’est à ce titre que sont soutenues les Missions Locales Périgordines suivantes pour l’année 2023 :

142 361 euros à la Mission Locale du Grand Périgueux,

131 528 euros à la Mission Locale du Bergeracois,

131 222 euros à la Misson Locale du Ribéracois – vallée de l’Isle,

122 730 euros à la Mission Locale du Périgord Noir (Sarlat-la-Canéda),

100 480 euros à la Mission Locale du Haut Périgord (Thiviers).

Accompagnement des Parcs naturels régionaux

707 623 euros au Parc Naturel Régional Périgord Limousin (La Coquille) 

La Région Nouvelle-Aquitaine est membre du syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional PérigordLimousin. A ce titre, elle verse annuellement sa contribution statutaire. Celle-ci est indexée sur le nombre d’habitants présents dans le périmètre du Parc, et permet de couvrir une partie des dépenses de fonctionnement du syndicat (chargesde gestion courante, charges de personnel, charges financières…). 

Le montant des cotisations statutaires des membres du syndicat mixte a été approuvé par le comité syndical lors de sa séance du 31 janvier dernier. Elle s’élève à 607 623 euros pour la Région Nouvelle-Aquitaine. 

D’autre part, par délibération de sa séance plénière du 27 mars 2023, la Région a prescrit la révision de la charte du Parc naturel régional Périgord Limousin. Il est proposé un accompagnement régional financier pour l’année 2023 en cohérence avec la stratégie régionale en faveur des Parcs naturels régionaux. Cette aide régionale en faveur de la biodiversité s’élève à 100 000 euros.

Crédit photo de couverture : ©Jérémy Flament