#BuzzNews #ChristianJeanjean #Culture #PalavasLesFlots #StreetArt #Videos #Herault #Occitanie #PalavasLesFlots
Fiona Urbain
5 November 2022 Dernière mise à jour le Saturday, November 5, 2022 At 9:00 AM

Après avoir lancé sa première fresque de street art sur les quais avec l’artiste Siou, la ville de Palavas-les-Flots poursuit sa collaboration avec la galerie d’art Montpelliéraine Nicolas Xavier. C’est l’artiste de renommée internationale Mode2 qui a été désigné par les gérants de l’établissement Pizzaoilo2 pour réaliser une fresque sur la façade de l'établissement, l'ancienne gare de Palavas ! Reportage.

La Ville de Palavas a attiré dans ses filets Mode 2, une légende du street-art. Connu et reconnu comme l’un des artistes majeur de la scène internationale de l’art urbain, l’artiste a réalisé une fresque en replongeant dans l’histoire de la ville de Palavas-les-Flots et de son petit train qui desservait la commune. 

L’oeuvre a été réalisée sur les murs de l’établissement du restaurant Pizzaiolo 2 qui était à l’époque l’ancienne gare de Palavas-les Flots, à l’initiative de Mario et Paolo les associés du restaurant et champions du monde de la pizza 2022, en collaboration avec la galerie Nicolas-Xavier et la Ville de Palavas. 

Elle aura pour but de faire rayonner la ville de Palavas-les-Flots à travers sa nouvelle politique culturelle. « C’est le patrimoine de Palavas raconté façon BD sur des murs entiers. Nous misons beaucoup sur le street-art pour en faire un élément touristique. Nous souhaiterions aussi aménager les anciens magasins à filets, dessiner l’histoire de la ville sur les murs » explique Christian Jeanjean, maire de la commune.

Qui est Mode2 ?

Né à l’Ile Maurice en 1967, avant de déménager à Londres en 1976, Mode 2 passe son enfance à baigner dans différentes cultures. 

L’été de ’84, il commença à « trainer » à Covent Garden, l’épicentre de la scène Hip Hop, une culture toujours aussi incomprise, dont il reste un défenseur et théoricien de renom. 

Séchant les cours pour faire des sauts à Paris, avec l’argent gagné sur ses premiers plans payés (Lenny Henry Show ou Swatch), il rejoindra le légendaire Bando en 1985, à l’époque du fondement de cette culture en Europe. 

La couverture de “Spraycan Art”, sorti chez Thames & Hudson à l’automne de ’87, exportera son nom et ses personnages surtout jusqu’aux quatre coins de la planète. 

Une culture où toutes les autres cultures seraient revisitées et des éléments repris et adaptés à l’interprétation de chacun, Mode 2 devient un touche-à-tout, mêlant musique, danse, environnement, érotisme, histoire et politique à son œuvre. 

Historien à travers ses archives photos, doublé d’un engagement politique, ses années d’expérience à mener des ateliers, à participer ou à organiser des festivals partout dans le monde, tels que The Bridges Of Graffiti à la Biennale de Venise en 2015, font de lui une des têtes pensantes du mouvement…»